Les extases colorées de Matthieu Dorval, peintre

Il y a dans Le Conte du Graal, de Chrétien de Troyes, un épisode fameux. Après avoir assisté à la merveille d’une lance blanche dont la pointe saigne, Perceval le Gallois aperçoit un matin, alors que l’armée du roi Arthur partie à sa recherche dort encore sur une prairie enneigée, trois gouttes de sang d’une…

Nothing is trivial, par Adrien Boyer, photographe

C’est un ensemble de riens qui sont des presque tout. Ce sont des pans de murs, des éléments d’architecture, des bouts de rue. C’est une photographie presque décevante, et pourtant elle est merveilleuse, car elle émane d’un sensualiste cherchant par la volupté des couleurs et des formes assemblées par le hasard un dépassement de l’antinomie…

Le village, une fiction haïtienne, par Corentin Fohlen, photographe

Depuis quelques années, sans l’avoir véritablement cherché, Corentin Fohlen constitue, de façon très sensible et documentée, l’archive photographique d’un pays de beauté frappé par de nombreux malheurs, les catastrophes climatiques et sanitaires régulières s’accompagnant de l’incurie des pouvoirs publics et de la cleptomanie de la classe dirigeante. Grand lecteur d’écrivains haïtiens majeurs, qui sont parfois…

Trouble every day, par Stéphane Mahé, photographe

Il y a un mystère Stéphane Mahé, photographe parlant si simplement, si modestement, d’un travail remarquable. Proche de la peinture, son univers esthétique est fait de touches de couleur, de négociations fines entre les ombres et les lumières, de silhouettes lointaines. L’œil s’égare dans tant de volupté et de richesse chromatique. Somewhere, son deuxième livre…

We are imperfection, par Duke Ellington, et JM Ramirez-Suassi, photographe

De One eyed Ulysses, de JM Ramirez-Suassi, le lecteur ne saura que ceci : « The photographes of this voyage from the outskirts to the center of the city were made, with few exceptions, in Madrid between 2013 ans 2017. » Se présentant sans aucun autre texte, ce livre superbe, étonnant – en couverture quatre fenêtres percées dans…

Méditerranée, un song de Didier Ben Loulou

Homère invoquait Mnémosyne au moment de faire apparaître les héros de son peuple. Des nuées de vers assemblés se levaient, intacts, corps d’airain, les valeureux. Quelques dizaines de siècles plus loin, chantent encore les aveugles, parfois munis de prothèses, ces instruments d’optique faiseurs d’images, riches en mondes, écrins d’illuminations. Ainsi se présente dans son errance…

D’une Belgique carnavalesque et mélancolique, par le photographe Harry Gruyaert

Roots est un des best-sellers du photographe belge cosmopolite (Maroc, Inde, Japon…) Harry Gruyaert, publié une première fois en 2012, vite épuisé, et réédité aujourd’hui par Xavier Barral accompagné de vingt-et-une images inédites. Roots est un blues belge, soit un voyage, du noir & blanc à la couleur, aux sources d’une mélancolie teintée d’un humour…

Haïti, une identité carnavalesque, par Corentin Fohlen, photographe

Karnaval Jacmel de Corentin Fohlen est un livre somptueux (éditions Light Motiv, 2017). Emergent d’un noir profond des figures de carnaval d’une puissance sidérante, tant elles sont effrayantes ou inventives. Ce ne sont plus des femmes, des hommes, des enfants, mais des monstres impossibles, des créatures burlesques, des démons, des fragments d’une réalité archaïque, des…

Un costume d’images pour franchir l’abîme, par la photographe Anne Golaz

Dédié à la période de l’enfance, mais aussi à sa famille paysanne, Corbeau de la photographe suisse Anne Golaz est une méditation sur le temps et son il était, entre l’irrémédiable de la disparition et la reconstruction mémorielle qu’offre sous forme de livre – publié par les indispensables éditions londoniennes MACK – un dispositif artistique…

Photographier au bord de l’abîme, par Michel Mazzoni

Michel Mazzoni considère la photographie comme un art total, et un champ d’expérimentations multiples. Formellement très abouti, son dernier ouvrage, Amorces, s’impose immédiatement comme une œuvre  plastique élaborée avec la maîtrise d’une pensée sans compromis ne s’interdisant pas les surprises du hasard. Amorces, jeu d’échos infinis entre les différents ordres de présence, est un livre…

La photographie comme guérison, par Henry Roy

Henry Roy, artiste d’origine haïtienne, considère la pratique photographique comme une activité magique, très rationnelle, et sans folklore. Considérant les meilleures photographies comme des puissances d’action considérables (des photos-mantras), Henry Roy donne à l’imaginaire une place prépondérante, abordant la réalité comme l’une des modalités du rêve. Repéré depuis plusieurs années dans les revues Purple, Edwarda…