L’œil et l’abîme, par Jacques Vilet, photographe

On pourrait tomber de cette forêt bordant la mer, se croire Icare et chuter. Pourtant, nous nous tenons encore debout dans l’être, et nous abordons les précipices sans ciller. Il y a ici beaucoup de démesure dans les paysages, du sublime, le commencement de la terreur, mais il y a aussi la raison, le sens…

Le tao de la nuit et du jour, par Lynn Vanwonterghem, photographe

Pour son projet artistique de fin d’étude, Lynn Vanwonterghem a choisi de photographier son village natal – Magnée, en Belgique -, ses amis, ses lieux de prédilection, choisissant d’en restituer l’atmosphère selon la dichotomie jour/nuit. L’ambition était ici de redécouvrir un lieu connu avec un œil neuf, attentif, débarrassé des scories représentatives de l’Internet mainstream….

La grande santé, par Antonio Jiménez Saiz, photographe

Cet homme-là est un mystère, qui, à l’approche des soixantaine ans, quasiment seul, vient de produire deux livres magnifiques, Elite Controllers (2016), No nos aprenden a morir (2018) [chroniqué dans L’Intervalle], et cinq fanzines. Antonio Jiménez Saiz est un autodidacte à qui la photographie est apparue, après une vie riche de multiples activités professionnelles manuelles,…