La faux siffle sur la terre, par Patrik Ourednik, écrivain, ou le mentir vrai du «  Je me souviens »

« Je me souviens que pendant mon voyage en France en soixante-quatorze, je draguais les filles en leur disant : « Je viens de Tchécoslovaquie et j’aimerais faire l’amour avec vous. » Je me souviens que ça marchait : tout d’abord, elles m’interrogeaient sur la situation politique du pays. » Vingt-quatre chapitres, vingt-quatre années d’une vie formée, déformée, encadrée par la…

Dieu est mort, ses créatures grimacent, par Eva Aeppli, plasticienne

On ne les cherche pas, mais ils arrivent, les petits êtres, les drôles de visages, les grimaces. Ils naissent spontanément du pli d’une feuille tombée sur le chemin, du nœud d’un arbre, d’un nuage aperçu soudain sous un certain angle. Voici des formes nécessitant d’être tracées, inventées, découvertes, dans le miroir de la salle de…

Le passage des frontières, par Yvon Le Men, poète

« Nous aussi, nous aimons la vie quand nous en avons le moyens » (Mahmoud Darwich) Après Une île en terre consacré au hameau et aux rêveries de son enfance (2015), puis en 2017 Le poids d’un nuage (les paysages bretons, les lectures, la peinture), Bruno Doucey a publié en 2018 le dernier volume de la trilogie…

Penser la métamorphose avec Kafka, par Léa Veinstein, chercheuse, écrivain

Comprendre comment l’œuvre d’un écrivain tel que Kafka modifie, inquiète, inspire la philosophie, tel est le sujet de réflexion de Léa Veinstein dans Les philosophes lisent Kafka. Benjamin, Arendt, Anders, Adorno (Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme, 2019), qui fut d’abord l’objet d’une thèse soutenue à l’université de Strasbourg. Lisant, avec ferveur, Kafka…

Eclairer le passé par l’avenir, la photographie d’histoire, par Antoine Cardi, photographe et auteur

Photographe autodidacte, Antoine Cardi s’intéresse à la mémoire des lieux et de leurs métamorphoses. A l’occasion des commémorations nationales du 70e anniversaire du Débarquement en Normandie ayant eu lieu en 2014, il a comme historien et artiste décidé de photographier des lieux communs, banals, sans qualités particulières a priori, ayant été pourtant le théâtre de…

Orient Express, un voyage intérieur, par Sarah Moon, photographe

Mannequin et photographe de mode, Sarah Moon est une artiste ayant développé un travail personnel remarquable, travaillant généralement au Polaroïd noir et blanc. Son dernier livre, publié chez Louis Vuitton dans la collection Fashion Eye, s’intitule Orient Express, hommage à une aventure ferroviaire symbolisant le raffinement et l’audace, voyage à travers l’Europe ayant généré de…

Berlin s’efface, renaît et disparaît, par Brad Feuerhelm, photographe

Dein Kampf est un titre violent. Le photographe Brad Feuerhelm nomme ainsi son livre prenant pour contexte Berlin. Dein Kampf est un ouvrage inquiet, hanté par l’histoire du siècle des totalitarismes et les scories des idéologies ayant marqué l’espace et les bâtiments d’une ville qui fut l’un des points nodaux de la Guerre froide. Une…

De l’art comme métanoïa, par Michel Mazzoni, photographe plasticien

Les livres de Michel Mazzoni sont toujours des surprises formelles, non pour le plaisir de l’exploit graphique, mais parce que rendre compte du visible, ténu et fuyant, nécessite d’inventer des dispositifs de capture et de monstration inédits. Après sa très belle exposition de printemps au Botanique de Bruxelles, Other Things Visible, le revoici en grand…

Iran 1979-1983, une révolution par les livres, par Hannah Darabi

C’est un livre dont on ressent immédiatement la puissance et dont on sait qu’il comptera pour longtemps, non parce qu’il est de grand format et se révèle immanquable dans la bibliothèque, mais parce que l’Histoire y éclate de folie et de fureur à la moindre page. Voilà donc un ouvrage dont la science ne masque…

La Pologne, pays de l’impossible, par Bogdan Konopka, photographe

La Pologne, qui disparut plusieurs fois des cartes de géographie, existe-t-elle ? Rien n’est moins sûr. Il nous faut la danse des spectres et le souffle épique d’un Kantor, l’ironie métaphysique d’un Gombrowicz pour croire un peu en la substance d’un pays brouillant régulièrement la frontière entre réalité et fiction. Un conte polonais de Bogdan Konopka…