Le Greco, égaré absolu, par Jean-Paul Marcheschi, peintre et essayiste

« L’essentiel est de faire durer le désir dont le but nous est souvent obscur. » Dominikos Thetokopoulos, dit Le Gréco, est une bizarrerie dans l’histoire de l’art. Peintre que nul n’attendait – car la société se croit toujours seule -, né à Candie en Crète (possession vénitienne) en 1541, mort à Tolède en 1614,…

Vichy, transparente, d’ombre et surréelle, par Ambroise Tézenas, photographe

Vichy, ville opératique (Leiris), fastueuse et secrète. Vichy, conte noir, fable Belle Epoque et théâtre du hasard. Vichy est un livre d’Ambroise Tézenas, intitulé Villa Mon Plaisir (Filigranes), issu d’une résidence photographique ayant eu lieu à l’initiative du festival Portrait(s) Vichy (7ème édition). Des curistes attendus, des employés discrets, des salles d’eau et de jeux….

De la vie des traces, par Jean-Christophe Norman, plasticien

  Chez le plasticien Jean-Christophe Norman – plusieurs fois présenté dans L’Intervalle -, la question de la réécriture est centrale, l’artiste ne cessant de recopier, déployer, exposer, malaxer, dilater les grands textes de la modernité, notamment Ulysses de James Joyce, dont il envisage la dimension instable, dynamique, jamais totalement fixée. L’intéresse la métamorphose des lettres…

La lumière des danses macabres, par Jean-Paul Marcheschi, peintre et sculpteur

J’apprends avec joie que le peintre et sculpteur Jean-Paul Marcheschi participera bientôt à l’exposition collective ayant lieu à l’espace Topographie de l’Art (Paris), IMAGETEXTE 5 (commissariat Horst Haack). Occasion de reprendre le catalogue (éditions Art3 Plessis) de l’exposition que lui a consacrée le Musée de Bastia au Palais des gouverneurs, l’été 2015, Abîmes Abysses. En…

Le trésor des indiennes, tissu révolutionnaire

Quel plaisir que de ne rien connaître (ou presque) du sujet sur lequel on va écrire. Le travail quand il est de cœur crée le travail d’enthousiasme, ouvre les yeux, élargit la conscience, émancipe. Vous voyez en couverture du livre qui vous importe aujourd’hui, Indiennes. Un tissu révolutionne le monde !, une scène charmante et dramatique…

L’image comme partage et émancipation, par Thomas Bouquin et Grégory Valton, artiste, éditeur

Fondateur de la maison d’édition Paris-Brest Publishing, Grégory Valton s’intéresse à la fragilité heuristique du projet artistique. Son premier livre publié, Le Roc d’Ercé, du Québécois Thomas Bouquin est un ouvrage de peu et pourtant d’importance, un dialogue fin entre deux lieux très éloignés géographiquement, le village d’Ercé en Ariège, et Central Park à New…

André Breton, présent considérable

« J’ai vingt-deux ans. Je crois au génie de Rimbaud, de Lautréamont, de Jarry ; j’ai infiniment aimé Guillaume Apollinaire, j’ai une tendresse profonde pour Reverdy. Mes peintres préférés sont Ingres, Derain ; je suis très sensible à l’art de Chirico. Je ne suis pas si naïf que j’en ai l’air. » La publication intégrale depuis 2016 par Gallimard…

Merveilles de la dévastation, par Amaury da Cunha

Histoire souterraine, d’Amaury da Cunha, est un diptyque. Premier battant : un roman, publié aux éditions du Rouergue. Des chapitres courts, des silences, des fantômes. Deuxième battant : HS, publié par les éditions Filigranes, en grand format et avec une impression de papier journal, une série de dix-huit photographies, tels des échos indirects, une autre façon de…

Le destin des objets, par Christos Chryssopoulos (6)

Dans les œuvres de Chrystos Chryssopoulos, le sens n’est jamais clos. Inventeur de dispositifs narratifs et plastiques, l’écrivain grec construit, par la grâce de récits très fragmentés, des pièges temporels. Ecrit à l’occasion de l’exposition Icônes, trésors de réfugiés (musée d’Histoire de Nantes, en partenariat avec le musée byzantin et chrétien d’Athènes), Au-delà du bleu…

Bourrage de crâne et mutilations de masse

En nos temps insécuritaires, L’arme à l’œil, essai sur les violences d’Etat et la militarisation de la police, est un livre indispensable. Très bien écrit, parfaitement documenté, précis, L’arme à l’œil (excellent titre), de Pierre Douillard-Lefevre, est un ouvrage qu’il faut faire connaître autour de vous, que vous soyez rompu aux manifestations – souvent violentes…