Une sauvage innocence, par Michèle Le Braz, photographe

©Michèle Le Braz C’est grâce à Bernard Plossu, passeur infatigable et ami généreux, que j’ai découvert l’œuvre d’immense sensibilité de Michèle le Braz. Célébrée d’abord pour ses photographies de chevaux, si empathiques, si fraternelles – livre Chevaux du bout du monde aux éditions rennaises Rue des Scribes, 1998 – qu’elles intimident, tant elles témoignent d’une…

Eloge du corps masculin, par Joël Alain Dervaux et Bert Van Pelt, photographes

©Joël Alain Dervaux J’ai découvert récemment, au festival Les promenades photographiques de Vendôme, le regard du photographe Joël Alain Dervaux sur le corps masculin, sa puissance, sa douceur, son érotique. Je prolonge aujourd’hui le plaisir de la rencontre de cette œuvre par la lecture du livre autopublié Improvisations, ouvrage de nus en noir et blanc,…

Puissance de la vie fragile, par JH Engström, photographe

JH Engström est un artiste des polarités contraires, et du sublime dans la pulsion de vie. Ses photographies sont à la fois des études et des instantanés, des recherches sur le nu, le paysage, la nature morte, le portrait et l’autoportrait, mais aussi une saisie de ce que produit l’expérience de la rue, des corps…

Iles nues, par Angélique Boissière, photographe

© Angélique Boissière Comme elles sont belles et gracieuses, les Vénus anadyomènes de la photographe Angélique Boissière. Ce sont des femmes indépendantes, nues et pourtant pudiques. Dans leur regard, pas de défi, ni d’invitation provocatrice, mais une sorte d’absence, de retrait, de méditation calme. Pas de sophistication, elles sont la nature même. © Angélique Boissière…

L’innocence des démones, par Matthieu Burlin, photographe

© Matthieu Burlin Le temps est venu de dialoguer avec les esprits, de leur demander conseil, de les prier de nous accorder leurs faveurs, de nous diriger dans le labyrinthe des jours. Matthieu Burlin a trouvé le chemin des grâces. Peuplé de muses, souvent nues, Le Chant des muets est une oraison profane, un chant…

The possibility of love, par Raymond Meeks, photographe

© Raymond Meeks La couverture, très belle – des ruines, un visage ensommeillé, une cascade de vers -, est un collage inspiré d’un texte de Nick Cave, Rings of saturn. Le ton est donné, c’est une voix chaude d’élégance, intérieure, profonde. Nous sommes ici dans un territoire intermédiaire, entre document poétique et rêve éveillé. ©…

Comme un rêve de pierre, par Thierry Dumont, photographe

« Je suis belle, ô mortels ! comme un rêve de pierre, / Et mon sein, où chacun s’est meurtri tour à tour, / Est fait pour inspirer au poète un amour / Eternel et muet ainsi que la matière. » (Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, poème La Beauté) Inventeur de l’érotisme photographique pariétal, Thierry Dumont a…

La pesanteur et la grâce, par Mariken Wessels, photographe, plasticienne (4)

C’est une recherche plastique magnifique sur la pesanteur et la grâce. Un modèle prénommé – may be – Rebecca aux formes voluptueuses, une jeune femme très ronde que la Hollandaise Mariken Wessels appelle Miss Cox. Sur le mur de l’atelier des images punaisées, des captures d’écran, une peinture de Lucian Freud, la Vénus gravettienne, des…

Dessiner le silence, apprivoiser le noir, par Anne Gorouben, artiste

J’ai découvert le travail graphique d’Anne Gorouben grâce à Léa Veinstein, ayant choisi pour l’illustration de couverture de l’édition de sa thèse, Les philosophes lisent Kafka, Benjamin, Arendt, Anders, Adorno (Editions de la Maison des sciences de l’homme, 2019), un pastel sec sur carton intitulé Berlin W. Emu par la profondeur de silence et de…

A sentimental journey, par René Groebli, photographe

Il ne faut manquer aucun des numéros de la revue Les Moments littéraires, concoctée par Gilbert Moreau, il y a toujours une merveille, une pépite, un trésor. Dans le numéro 43 intitulé Amiel & Co, consacré aux diaristes suisses, il y a quelques photographies sublimes, d’un auteur que je ne connaissais pas, René Groebli. Il…

Libertés du modèle, par Jean-Claude Bélégou, photographe

En ces temps hautement troublés, les correspondances numériques sont abondantes. Je reçois des textes, des propositions, des maximes, des idées. Le photographe Jean-Claude Bélégou – présenté régulièrement dans L’Intervalle – m’envoie quelques notes au sujet du thème fécond de l’artiste et son modèle. Ses réflexions sont riches, précieuses, je lui propose de les publier dans…