Erotisme et impérialisme de la représentation, par Abigail Solomon-Godeau, historienne de la photographie

Nu académique, allongé sur un canapé, vers 1855 « Rien d’étonnant à ce que des photographies érotiques et pornographiques aient été produites presque dès les origines du médium. Que cela surprenne est seulement un témoignage de l’élision quasi-totale de ce fait des histoires classiques du champ. » J’ai découvert le nom et les travaux de la théoricienne…

Sicile, avis de tempête, par Massimo Gurciullo, photographe

©Massimo Gurciullo « Le noir et blanc, c’est mon langage, depuis toujours. Quelqu’un a dit que la vie est en couleur, mais la vérité est dans le noir et blanc. » Dans notre époque si magnifiquement démocratique, ne reprendriez-vous pas un peu de sainte anarchie sicilienne avec Massimo Gurciullo, alors que paraît, sous format magazine et papier glacé,…

L’âme et la matière, par Eugène Leroy, peintre

« Je suis né en 1910 à Tourcoing ; orphelin de père l’année suivante. Toute ma jeunesse s’est passée près des bords de l’Escaut : collège à Roubaix. Mais vacances en partie à Roulers et Ghistel, et dès que vers quinze ans j’ai connu l’ami Paul, ce fut tous les chemins de pierres bleues d’Evregnies à Esquelmes, de…

Chimère, ô mon amour, par Guillaume Varone, photographe

©Guillaume Varone Avez-vous remarqué comme la peau de notre amour, lorsque l’on s’en approche, n’est plus seulement la peau de notre amour, mais une planète inconnue, une aventure du jamais-vu, une fiction ? Une femme est une femme est une autre femme, lorsqu’elle accepte le dénudement ultime de sa peau par le scalpel de l’objectif, découvrant…

Femmes, un rêve baudelairien, par Renée Jacobs, photographe

©Renée Jacobs  Baudelaire a-t-il tout dit de la beauté et de la dangerosité des femmes ? « bijoux perdus de l’antique Palmyre », « parfums frais comme des chairs d’enfants » « amante des palais » aux « épaules marbrées » ©Renée Jacobs  « Je suis belle, ô mortels ! comme un rêve de pierre, / Et mon sein, où chacun s’est meurtri tour à tour,…

L’herbier érotique de Pascal Tarraire, photographe

 ©Pascal Tarraire  Les jours sont sombres, le froid nous paralyse, il faut se détendre un peu. Il m’est arrivé par la poste, je ne sais trop comment on se le procure, mais l’Herbier du photographe Pascal Tarraire est une fantaisie érotique qui me retire soudain des tonnes de fatigue. Publié comme un album scolaire d’un…

Une sauvage innocence, par Michèle Le Braz, photographe

©Michèle Le Braz C’est grâce à Bernard Plossu, passeur infatigable et ami généreux, que j’ai découvert l’œuvre d’immense sensibilité de Michèle le Braz. Célébrée d’abord pour ses photographies de chevaux, si empathiques, si fraternelles – livre Chevaux du bout du monde aux éditions rennaises Rue des Scribes, 1998 – qu’elles intimident, tant elles témoignent d’une…

Eloge du corps masculin, par Joël Alain Dervaux et Bert Van Pelt, photographes

©Joël Alain Dervaux J’ai découvert récemment, au festival Les promenades photographiques de Vendôme, le regard du photographe Joël Alain Dervaux sur le corps masculin, sa puissance, sa douceur, son érotique. Je prolonge aujourd’hui le plaisir de la rencontre de cette œuvre par la lecture du livre autopublié Improvisations, ouvrage de nus en noir et blanc,…

Puissance de la vie fragile, par JH Engström, photographe

JH Engström est un artiste des polarités contraires, et du sublime dans la pulsion de vie. Ses photographies sont à la fois des études et des instantanés, des recherches sur le nu, le paysage, la nature morte, le portrait et l’autoportrait, mais aussi une saisie de ce que produit l’expérience de la rue, des corps…

Iles nues, par Angélique Boissière, photographe

© Angélique Boissière Comme elles sont belles et gracieuses, les Vénus anadyomènes de la photographe Angélique Boissière. Ce sont des femmes indépendantes, nues et pourtant pudiques. Dans leur regard, pas de défi, ni d’invitation provocatrice, mais une sorte d’absence, de retrait, de méditation calme. Pas de sophistication, elles sont la nature même. © Angélique Boissière…

L’innocence des démones, par Matthieu Burlin, photographe

© Matthieu Burlin Le temps est venu de dialoguer avec les esprits, de leur demander conseil, de les prier de nous accorder leurs faveurs, de nous diriger dans le labyrinthe des jours. Matthieu Burlin a trouvé le chemin des grâces. Peuplé de muses, souvent nues, Le Chant des muets est une oraison profane, un chant…