Clitoris et pensée, par Catherine Malabou, philosophe

« Le clitoris est une pierre minuscule logée en secret dans la grande chaussure de l’imaginaire sexuel. » La publication d’un livre de Catherine Malabou, philosophe de la plasticité (L’Avenir de Hegel, Le Change Heidegger, Changer de différence, Métamorphoses de l’intelligence) est toujours un événement. Après Sois mon corps, coécrit avec Judith Butler (Bayard, 2010), la professeur…

De l’inconscient machinique, par  Frédéric Dupré, dessinateur

J’ai découvert le travail artistique de Frédéric Dupré grâce à Serge Airoldi, auteur notamment d’une très belle réflexion sur les couleurs avec Rose Hanoï (Arléa, 2017). S’il fallait s’approcher par cercles concentriques critiques et comparaisons de cette œuvre graphique vertigineuse, borgésienne peut-être, j’envisagerais la rencontre dans une camera obscura de Piranese et du peintre russe…

Penser la métamorphose avec Kafka, par Léa Veinstein, chercheuse, écrivain

Comprendre comment l’œuvre d’un écrivain tel que Kafka modifie, inquiète, inspire la philosophie, tel est le sujet de réflexion de Léa Veinstein dans Les philosophes lisent Kafka. Benjamin, Arendt, Anders, Adorno (Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme, 2019), qui fut d’abord l’objet d’une thèse soutenue à l’université de Strasbourg. Lisant, avec ferveur, Kafka…

Eloge du corps vivant, par Bernard Andrieu, philosophe (2)

Philosophe et professeur de Staps à l’université Paris-Descartes/Université de Paris, Bernard Andrieu élabore une pensée parmi les plus stimulantes qui soient, proposant une réflexion d’ampleur sur le lien entre le corps vivant et la conscience que peut en avoir le corps vécu. Le chercheur appelle ainsi émersiologie l’éveil du corps vécu par l’intelligence du corps…

Eloge du corps vivant, par Bernard Andrieu, philosophe (1)

Philosophe et professeur de Staps à l’université Paris-Descartes/Université de Paris, Bernard Andrieu élabore une pensée parmi les plus stimulantes qui soient, proposant une réflexion d’ampleur sur le lien entre le corps vivant et la conscience que peut en avoir le corps vécu. Le chercheur appelle ainsi émersiologie l’éveil du corps vécu par l’intelligence du corps…

Art et liturgie à l’âge de la religion capitaliste, par Giorgio Agamben

« Après des années passées à lire, à écrire, à étudier, il arrive parfois qu’on parvienne à comprendre ce qui constitue notre manière spéciale – si elle existe – de procéder dans la pensée et dans la recherche. Il s’agit dans mon cas, de percevoir ce que Feuerbach appelait la « capacité de développement »…

Gabriel Gauny, ouvrier mangeur d’idées, par le philosophe Jacques Rancière

« Ma misérable éducation, rétive par instinct et pauvre de mémoire, laisse courir ses syntaxes séditieuses comme une  bande de vandales poursuivis par la loi. Mais déchirez la superficie de roman pour entrer dans ses pénétrations. Peut-être que vos désirs y rencontreront des amis intérieurs et souriront aux espérances ascétiques, aux lointaines aspirations de notre âme…