Le parti pris des paysages, par Beatrix von Conta, photographe

Glissement de terrain est un titre qui m’enchante, parce qu’il me fait penser à celui du film d’Alain Robbe-Grillet, Glissements progressifs du plaisir (1974), œuvre librement inspirée de La Sorcière de Jules Michelet (1862) mettant en scène une succession de décalages, rapprochant la réalité des fantasmes, et qu’il appartient au vocabulaire des géographes. Entre observation…

L’éblouissement des lignes, par le photographe Eric Bourret

Eric Bourret est un photographe de seuils, d’espaces physiques qui sont aussi des territoires d’esprit. Ciel et terre perdent leurs limites, se fondent, s’épousent, changent de nom. Avec l’altitude, l’oxygène se raréfie, l’esprit se modifie, il y a des apparitions. La mémoire se trouble, se libère, se clarifie, les fantômes sont des évidences. Le passé…

La Méditerranée, espace photosensible, par Guillaume de Sardes, commissaire d’exposition

Guillaume de Sardes est écrivain (L’Eden la nuit), photographe (Retours à Beyrouth) et commissaire de l’édition actuelle du festival Photomed consacré à la photographie méditerranéenne, exposant dans différent lieux d’art de Marseille de nombreux auteurs, pour la plupart jeunes. J’ai souhaité l’interroger pour L’Intervalle sur les principes d’orientation du vaste cycle d’expositions qu’il a imaginé,…

Tu trembles à l’idée du néant, une lecture d’images par Mickaël Soyez

Les images que produit Mickaël Soyez sont porteuses d’un silence interrogatif, comme un repos dans la fatigue, l’ivresse ou l’épuisement d’être. Le calme a succédé à la violence, bordure du vide, accueil apaisé de la turbulence. La lumière n’est pas ici l’envers de la solitude, mais un effet de sa puissance. Il y a chez…