La structure inconsciente du mouvement, par le philosophe Bruno Traversi (partie 2)

Chercheur associé à l’université Paris Descartes et à la SFPA (Société Française de Psychologie Analytique), docteur en philosophie, Bruno Traversi, par ailleurs enseignant d’aïkido, explore la structure inconsciente du mouvement à partir des écrits de Plotin, de la correspondance entre le psychologue C.G. Jung et le physicien Wolfgang Pauli, et des pensées du Japonais Morihei…

La structure inconsciente du mouvement, par le philosophe Bruno Traversi (partie 1)

Chercheur associé à l’université Paris Descartes et à la SFPA (Société Française de Psychologie Analytique), docteur en philosophie, Bruno Traversi, par ailleurs enseignant d’aïkido, explore la structure inconsciente du mouvement à partir des écrits de Plotin, de la correspondance entre le psychologue C.G. Jung et le physicien Wolfgang Pauli, et des pensées du Japonais Morihei…

Arbor est un pays, par le photographe Antoine Herscher

Il faut prendre au pied de la lettre la célèbre phrase du messager à l’acte V de Macbeth (Shakespeare) : « J’étais de garde en haut de la colline, / J’ai regardé Birnam et, là, j’ai cru / Que la forêt se mettait à bouger. » Terriblement puissants, drôles et secrets, les arbres ont effectivement la capacité de…

Du village comme mise en scène, par le photographe Pascal Grimaud

Le temps présent, de Pascal Grimaud, est un travail troublant sur un territoire situé entre quelques communes des Bouches-du-Rhône. Y sourd une inquiétante étrangeté, entre reconnaissance évidente du pays de l’enfance, et falsification des apparences. Le village peut aussi être un artefact, quand on y fantasme un lieu d’authenticité, une sorte de doublure où les…

Le paysage de la catastrophe, et l’inlassable reconstruction, par le photographe Naoya Hatakeyama

Naoya Hatakeyama est un photographe japonais important, originaire de Rikuzentakata, ville ravagée par le tsunami du 11 mars 2011. Prolongeant son précédent ouvrage, Kensengawa, lui aussi consacré à la catastrophe consécutive au séisme qui souleva la mer, Rikuzentakata revient précisément – chaque image est scrupuleusement datée, l’ordre chronologique prévaut –  et sans pathos, avec une…

Vérité des ruines, ruines de la vérité, par Muriel Pic

Ouvre l’œil, ne chante pas. (Hans Magnus Enzensberger) Ainsi s’ouvre le livre de Muriel Pic, Elégies documentaires, que les éditions Macula publient actuellement, dans une nouvelle collection dirigée par Jean-Christophe Bailly, « Opus incertum », ouverte au vertige de la multiplication technique des images, à la fiction, et à la prolifération des hypothèses interprétatives. Ouvrir l’œil et…

Memento mori, ou la vie photographique de Franck Déglise

Garde-Fou, de Franck Déglise, est un livre conçu comme une méditation sur la mort, l’énigme des origines, et le mystère de la visibilité, quand toute apparition est à la fois vécue comme illusion et vérité. Scrutant la matière photographique en espérant y découvrir l’apparition de visages capables de délivrer, tels des oracles, un message à…

Le Spleen de Téhéran, et les merveilleux nuages, par Jafar Panahi

Il y a chez les cinéastes iraniens contemporains (Abbas Kiarostami, Jafar Panahi, Asghar Farhadi, Moshen Makhmalbaf) comme un goût de l’errance (de préférence en voiture), de la mise en abyme (vertige borgésien des récits) et de la métaphysique (l’arbitraire d’un emprisonnement n’est pas impossible) faisant des œuvres de ces artistes de vrais objets de fascination…

Le commencement de la terreur, par la photographe Aurélia Frey

La beauté est le commencement de la terreur. Face au beau travail de la photographe Aurelia Frey tel que présenté dans le livre Apnée (nonpareilles, 2015) surgit cette phrase de Rilke notée il y a bien longtemps dans un carnet. La voilà qui se déploie soudain, s’enroule comme un lierre à l’intérieur des pages, gagne…

De la photographie comme pratique de haute montagne, par Aurore Bagarry

© Aurore Bagarry courtesy galerie Sit Down Glaciers, le premier livre très inattendu d’Aurore Bagarry, est d’une grande beauté et d’une véritable singularité. Partie à la rencontre des glaciers du massif du Mont-Blanc envisagés comme des champs de bataille baroques et doux, Aurore Bagarry travaille à la croisée de la photographie documentaire allemande et d’une…

Je crois qu’un jour, de Fabrice Guénier, le livre des égarements

On raconte généralement n’importe quoi sur la prostitution, quand on cherche à n’y voir qu’ordure et rapports de domination méprisants, alors que s’opère parfois, dans l’acte tarifé de non-rapport sexuel consenti, un sacrifice brûlant, menant le supposé consommateur à sa consumation, à sa perte, à sa perdition, à l’amour aussi. Il y a du sacre…