De Saint-Nazaire à Cape Town, par Laure Bombail et Benjamin Hoffman, photographes

FarewellCPT-6
© Benjamin Hoffman

Les Editions de Juillet publient conjointement dans leur belle collection de livres cartonnés de petit format consacrés aux villes, Saint-Nazaire, un voyage immobile de Laure Bombail (texte de Jean-Bernard Pouy), et Farewell Cape Town, de Benjamin Hoffman (texte de Sophie Bouillon).

Le premier est composé dans une palette de couleurs très douces, le second est dans un noir & blanc gorgé de soleil, et d’inquiétude.

1
© Laure Bombail

A Saint-Nazaire, Laure Bombail découvre une ville qui pourrait être normande, l’abordant quelquefois comme Aki Kaurismäki filme Le Havre.

C’est sous son regard une ville d’angles que la tendresse des ciels émousse.

Une ville de solitudes et d’accueil.

41
© Laure Bombail

Une ville protégée de la morsure du temps, acceptant cependant les signes de la modernité – vaste terrain de jeu naturel pour les élaborations graphiques discrètes des amis de Peter Downsbrough.

On y marche beaucoup, on y dérive, on est le personnage involontaire d’un tableau romantique, ou impressionniste.

Le sfumato y est une pudeur, une délicatesse de brume levée pour protéger les rêveurs.

32
© Laure Bombail

Le port y est central, c’est sa raison d’être.

Saint-Nazaire est une possibilité d’embarquements, cachant bien souvent sous la virilité de son béton et la fonctionnalité froide de ses structures de transit des trésors d’attention à l’autre, l’ouvrier, le frère de galère, l’exilé.

Surréalisme ordinaire des situations, drôlerie des vivants, clownerie de l’existence, absurde beckettien.

Saint-Nazaire est une ville de philosophes modestes, dockers, patrons de bar, travailleurs de l’industrie navale.

« Et surtout, écrit Jean-Bernard Pouy, une ville où personne ne baisse jamais les bras. On y lève plutôt le coude. Mais pas de discours totalitaires, la plupart des bistrots et des rues de Penhoët ont des noms d’aviateur. »

FarewellCPT-7
© Benjamin Hoffman

Changement d’atmosphère avec Farewell Cape Town de Benjamin Hoffman et de la journaliste indépendante Sophie Bouillon.

Au Cap, en Afrique du Sud, où les cicatrices et les effets de l’Apartheid sont encore quotidiennement visibles, il ne s’agit pas de s’enchanter d’un monde nouveau se construisant à peine, mais d’accueillir modestement, dans la mélancolie, la rage et les difficultés, les joies et les détresses de chaque jour.

La mer y est parfois violente, ou d’une texture d’huile, c’est une psyché liquide.

FarewellCPT-4
© Benjamin Hoffman

Grâce d’une danse au coucher du soleil, d’un enfant à cheval sur le bord de mer, d’un nuage.

Tension des visages, violences sourdes, rêveries inquiètes.

Sable et océan, poussières et ciels immaculés, jeunes corps et férocités d’adultes.

FarewellCPT-21
© Benjamin Hoffman

Farewell Cape Town est un chaudron, une matrice, une marmite multiculturelle.

On y étouffe, on s’y drogue de modernité, on s’y cache, on y rêve de fraternité et d’amour.

L’humanité qu’y rencontre Benjamin Hoffman est complexe, turbulente et joueuse plus que résignée.

FarewellCPT-3
© Benjamin Hoffman

C’est le monde Noir, splendide et blessé, agressif et survivant, agressé et barricadé en ses mondes intérieurs.

Voici avec Laure Bombail et Benjamin Hoffman deux sensations de villes, deux errances, deux façons d’entrer dans le labyrinthe des villes et de chercher la juste distance.

Couv_rough_SN

Laure Bombail, Saint-Nazaire, un voyage immobile, texte de Jean-Bernard Pouy et Laure Bombail, Les Editions de Juillet, 2019, 76 pages

benjamin-hoffman-farewell-cape-town-fisheye-8-500x549

Benjamin Hoffman, Farewell Cape Town, texte de Sophie Bouillon, Les Editions de Juillet, 2019, 76 pages

Les Editions de Juillet

FarewellCPT-2
© Benjamin Hoffman

Site de Benjamin Hoffman

main

Se procurer Saint-Nazaire, un voyage immobile

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s