Le désert namibien, illusion d’une illusion, par Aapo Huhta, photographe

Images from the series Omatandangole. Copyright: Aapo Huhta
© Aapo Hutha

Nous sommes dans le désert namibien entre 2016 et 2018.

Nous sommes une lumière pulvérulente, une aube de fécondité, l’enfant ébloui d’une matrice infinie.

Dieu Soleil brûle toute prétention.

Images from the series Omatandangole. Copyright: Aapo Huhta
© Aapo Hutha

Mon amour, demande à la poussière où je vais, où tu vas, où nous allons ensemble.

Des dunes de sable, une tempête, l’entaille d’une flamme dans le noir alors que s’amenuise la folie de raison.

Des routes rongées par le sel.

Images from the series Omatandangole. Copyright: Aapo Huhta
© Aapo Hutha

La solitude d’un cheval fantôme égaré parmi les cailloux et la chaux des jours interminables.

Un criquet annonçant l’Apocalypse.

L’arbre de Jessé.

Images from the series Omatandangole. Copyright: Aapo Huhta
© Aapo Hutha

Un enfant de suie sacrifié se contorsionnant dans le feu.

L’œil du springbok débusqué est un vortex de magie noire : apparaissent dans le tourbillon de son crâne un mâtin enfermé dans un appartement, un homme portant un masque effrayant, une créature ressemblant à un scolopendre – comment savoir ? Il s’agit peut-être de notre âme.

Il n’y a plus de frontières, l’idée même de lisières semble comique au sang qui se répand.

Images from the series Omatandangole. Copyright: Aapo Huhta
© Aapo Hutha

Il faut marcher encore, tituber dans l’ivresse du temps immobile, se déshabiller, chuter encore, mieux, plus loin.

Il y a des cadavres sur le chemin, des dépouilles drôles et inquiétantes.

Il y a un oiseau posé sur une cuvette de toilettes immaculées, et des enfants à quatre pattes gravissant une colline blanche qui s’échappe.

OmatandangoleBookSpreads_004
© Aapo Hutha

Mais, attention, ici tout n’est qu’illusion, jusqu’à l’illusion elle-même.

C’est le chemin de l’ascèse radicale.

OmatandangoleBookSpreads_002
© Aapo Hutha

Voici Omantandagole du photographe finlandais Aapo Huhta, qui se confie ainsi : « I escaped. The compulsion surfaced again during a rough time in my life, marked by a personal debacle. Anxious I get as far away as possible I eventually found myself in the desert of Namibia. It was a place devoid of meaning to me, and as I stood in the middle of the vast landscape the desert seemed to gaze back at me, equivalency ignorant. »

Le livre est publié chez Kehrer Verlag, j’espère qu’il est encore disponible.

29836-10

Aapo Huhta, Omatandangole, texte Darren Campion, design Heikki Kaski & Aapo Huhta, Kehrer Verlag Heidelberg Berlin, 2019

Images from the series Omatandangole. Copyright: Aapo Huhta
© Aapo Hutha

Site de Aapo Huhta

d

Se procurer Omatandangole

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s