Entre Liège et Namur, un rêve de paysages et de sauvagerie, par Clyde Lepage, photographe

©Clyde Lepage

Le dernier venu aura le visage de Dieu, ou de la totalité, ou du monde.

Ce sera le poivrot du bistro d’un face, un enfant malicieux, une vieille dame indigne, un chauffeur de bus.

Le désir d’art ne prend son sens qu’à partir de ce point de béance où la flottaison d’une solive à la surface d’une mer déchaînée désigne la forme ultime d’un salut.

©Clyde Lepage

Pazea Sovni, titre du livre de la photographe belge Clyde Lepage publié chez Yellow Now, est une expression wallonne signifiant quelque chose comme le chemin des souvenirs.

Il s’agit d’un itinéraire dans les paysages de sa jeunesse, vécue entre Namur et Liège.

Pazea Sovni est une enquête fantasmatique sur les traces d’un passé déterminant, marqué par les vestiges de la désindustrialisation, et les rêves inassouvis.

©Clyde Lepage

Les images ont des teintes un peu ternies, un peu lointaines, comme le souvenir, comme la mélancolie.

L’exil a la forme des fougères, d’un couple faisant l’amour dans les bois, de corps androgynes et de visages sans tricherie.

L’enfance est une carrière de sable, un tunnel glacé, un oiseau se déchirant les plumes sur les barbelés des jours de malchance.

©Clyde Lepage

Des amis posent, ou des inconnus, ils ont les traits de l’indocilité, ce sont les fruits d’un paysage gris, âpre et sublime.

Des murs de briques, des usines abandonnées, des pavillons isolés.

Il y a de la sauvagerie ici, des pièges à renard, des ogresses, et des adolescents en voie d’égarement.

©Clyde Lepage

Paznea Sovni fait le portrait d’une Belgique rurale, insoumise, fantaisiste et d’identités multiples.

Clyde Lepage serait-elle la petite sœur de la Finistérienne Julie Hascoët ?

Il faudrait penser à organiser une rencontre.

Clyde Lepage, Pazea Sovni, design graphique Matthieu Litt, direction de collection Emmanuel d’Autreppe, Angles vif n°31, éditions Yellow Now, 2021

Clyde Lepage – site

Travail exposé à la 10e Biennale de la photographie du Condroz, « Nouvelles vagues », en collaboration avec le Centre Culturel de Marchin

Xe Biennale de la photographie en Condroz

Clyde-Lepage_Pazea-Sovni_02

Editions Yellow Now

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s