Silwan, quartier sous tension, par Lionel Antoni, photographe

SILWAN_MEP8

©Lionel Antoni

Après son livre formidable sur la communauté des adeptes du vélo customisé (Brothers of cycles, 2019), Lionel Antoni signe chez Photopaper Silwan, reportage photographique de grande sensibilité consacré au quartier éponyme de Jérusalem-Est.

Situé à côté de la vieille ville de Jérusalem, au pied de l’esplanade des Mosquées, ce quartier très populaire essentiellement composé de Palestiniens, occupant une bonne partie de la vallée de Siloé, vit sous la menace d’expulsions de ses habitants par des colons juifs.

SILWAN_MEP18

©Lionel Antoni

Les ruelles sont étroites et pentues, la densité de population forte, la rue appartient aux enfants.

Témoignant d’une tension omniprésente – patrouilles de police, interventions brutales, transports en commun grillagés sécurisés et réservés aux colons -, Lionel Antoni documente en noir (très dense) & blanc la démolition par l’autorité israélienne de maisons palestiniennes, le pouvoir prétextant généralement un défaut de permis de construire.

Malgré ce quotidien infernal – la crainte de perdre son logis du jour au lendemain –, on joue au football ou au basket, on va à l’école, on commerce, on cherche des points de solidarité.

SILWAN_MEP17

©Lionel Antoni

Mais les visages sont inquiets, le rapport de force n’est pas favorable, seuls les oiseaux sont véritablement libres.   

Jusqu’où iront les humiliations ? Qu’apportera la révolte ? Quelle est la meilleure stratégie à adopter ? Comment résister ? Comment ne pas perdre sa dignité ?

Projet initié par l’association l’Olivier de Corbeil-Essonnes, dont la mission première est de favoriser les liens d’échange et d’amitié entre la France et les territoires palestiniens, Silwan est aussi le fruit d’un accueil de l’artiste – ayant en outre bénéficié du soutien de l’Institut français Chateaubriand de Jérusalem – au centre social et culturel Al-Bustan.

SILWAN_MEP22

©Lionel Antoni

Il faudrait projeter ces images, les discuter, organiser un débat, un contradictoire.

En attendant, les voici publiées dans un petit livre sans apprêt permettant d’approcher quelque peu la situation si complexe d’un quartier sous tension.

image

Lionel Antoni, Silwan, direction éditoriale Elisa Hébert, Photopaper, 2021

Soutien gustatif – « leurs incroyables soupes » – des sœurs du Secours Catholique de Jérusalem-Est

SILWAN_MEP12

©Lionel Antoni

Lionel Antoni – site

SILWAN_MEP3

©Lionel Antoni

Photopaper

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Beatrice Francout dit :

    Bonsoir Fabien,

    Merci, encore une fois, pour ces présentations que je lis, survole, qui m’inspirent régulièrement. Celle sur le livre de Lionel Antoni m’a frappé car les livres sur la vie quotidienne des palestiniens ne sont pas fréquents. Je transfère donc ta présentation aux copines de l’association France Palestine Solidarité. Peut-être les connais-tu déjà ? Après tout, Brest est un petit bourg. J’ai bien relevé que tu écris « l faudrait projeter ces images, les discuter, organiser un débat, un contradictoire ». L’AFPS, c’est son quotidien, son cheval de bataille. Voyons si ce livre les inspire…

    Amicalement, Béatrice Francout (du restau Au p’ty Lyonnais)

    >

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s