Mariage, une promesse à écrire, par Louis Gary, photographe

©Louis Gary

J’aime ces livres tombés du ciel, ou à peu près.

Bonjour Alan vient de Corée du Sud, composé par Louis Gary à partir des photos du mariage de son ami Alan Eglinton ayant eu lieu en 2018.

L’heureuse élue s’appelle Eunji Park, et comme toutes les histoires d’amour on ne sait pas trop bien quel dieu généreux souhaita un jour leur union.

©Louis Gary

On peut considérer Bonjour Alan comme un geste de remerciement, une sorte de cadeau éditorial un peu arty pour des amis du bout du monde – Louis Gary vivait alors en Nouvelle-Zélande avec son épouse, l’autrice Amélie Lucas-Gary, qui y était en résidence d’écriture (voir ma chronique du livre photographique Ici, publié chez September Books en 2020).

Cet ouvrage mettant en scène des images en noir et blanc (pellicule argentique) témoigne avec beaucoup de tendresse et d’humour d’un moment heureux.

Un verre de vin à la main, en costume chic, apparaît le marié, déjà probablement emporté par l’ivresse du sacrement.

©Louis Gary

©Louis Gary

©Louis Gary

Murs de briques, immeubles serrés, on pourrait être à New York.

Une petite fille apparaît, dégustant une barbe à papa.

Sommes-nous à Brighton ? Oui, peut-être, mais plus sûrement encore – les luminaires ne trompent pas – au Pays du Matin calme.

Chambre d’hôtel, préparatifs, excitation douce.

©Louis Gary

La mariée, grande et belle, porte une robe blanche, il fait beau, la fête sera réussie.

Les familles se rencontrent, il y a des discours au micro, des Smartphones sortis pour immortaliser l’événement, des saluts pour l’ami français – Alan Eglinton est aussi photographe (livre Only the fires say chez Poursuite, 2018), il connaît la musique.

Vestes retirées, l’alcool fait son office, les visages rient.

©Louis Gary

Il y a de la drôlerie dans le récit de Louis Gary, des applaudissements de karaoké, une folie humble née de la gaieté d’être ensemble et de vivre un moment exceptionnel.

Les beaux-parents ont l’air extra, l’amitié est vive, les pages blanches ponctuant le livre sont des promesses à écrire.   

Louis Gary, Bonjour Alan, design by Alan Eglinton, Johan Attia and Louis Gary, Same Dust Editions, 2021

https://www.samedust.org/

http://www.louisgary.fr/

https://www.alaneglinton.com/

https://www.poursuite-editions.org/?product=only-the-fires-say

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s