Saints Loups, l’œuvre au noir de Mathieu Farcy, photographe

©Mathieu Farcy Edité à l’occasion du festival d’arts visuels IC.ON.IC, organisé par Amiens Métropole à l’automne 2021 dans le quartier Saint Leu, l’ouvrage de grand format sur papier journal de Mathieu Farcy, Saints Loups, est véritablement sublime. Une image par page, en noir & blanc ou en couleurs – des oranges de flammes vénitiennes -,…

La vie, ce conte, cette faveur, par Ian Dykmans, photographe

©Ian Dykmans Chez le photographe et musicien belge Ian Dykmans, l’invisible bruit. Après le fanzine au titre rilkéen Vivre comme si l’on avait l’éternité devant soi (2019 – 100 exemplaires), paraît de l’artiste belge sensible aux paysages hantés de figures anthropomorphes le bouleversant Devenir miroir. Premier livre publié par Tipi Bookshop (avec l’expertise d’Andrea Copetti, Bruxelles),…

Dans les forêts d’émeraude, par Olivia Lavergne, photographe

©Olivia Lavergne « Les parfums roulaient les uns sur les autres, c’était l’heure où les esprits de la forêt tenaient leur assemblée, pour savoir comment, demain ou au siècle prochain, serait répartie la lumière entre les êtres vivants. » (Bérengère Cornut) Nous avons besoin de renouveler notre rapport à la nature, notre lien à l’environnement, notre pacte…

Conter Jules Verne en vers justifiés, par Florence Trocmé, poète

Pour bien saisir la portée poétique du livre de Florence Trocmé, P’tit Bonhomme de chemin (LansKine), il convient de faire un point sur le vers justifié, puisque telle est ici la forme appliquée dans la réécriture d’un texte méconnu de Jules Verne, P’tit Bonhomme, paru en 1893. « Il s’agit, écrit Patrice Houzeau en 2008 –…

Le prix de la liberté, par Ronny Ronning, photographe

© Ronny Ronning Dans l’imaginaire norvégien, Soria Moria est le lieu d’un palais intérieur. Pour le découvrir, il ne faut pas craindre les chemins de solitude, ni d’endurer une longue errance. Le photographe Ronny Ronning a donné à son ouvrage évoquant le destin d’immigrés venus trouver refuge dans le nord de l’Europe ce titre d’un…

RER C, un conte français, par Clément Chapillon, photographe

Depuis Les passagers du Roissy Express, du duo François Maspero-Anaïk Frantz (Le Seuil, 1990), le livre de voyage ferroviaire en petite et grande banlieue est devenu quasiment un genre en soi, en témoigne encore récemment l’ouvrage de Marie-Hélène Bacqué et André Mérian, Retour à Roissy (Le Seuil, 2019), de la même manière que l’anthropologue Marc…

Eh quoi ! Tout est sensible, par Sabrina Biancuzzi, photographe

L’Arcane sans nom est le huitième livre des éditions nonpareilles, fondées par Anne-Lise Broyer. Un esprit de délicatesse guide ces ouvrages, pour qui l’exploration du Jadis est une manière de volupté. Quels chemins des Arcanes à l’Arcadie, d’Ariane à Hermès Trismégiste ? Quels chemins pour le temps retrouvé ? L’appareil photographique, boitier de mélancolie selon…

Motherhood, éthique du care, par Laure Maugeais, photographe

C’est un livre merveilleux de douceur et de pudeur. Sa discrétion est une éthique, comme un chuchotement à la porte de sa chambre lorsque l’enfant dort. Il s’intitule Motherhood, soit la maternité, mais l’anglais apporte sous la protection du mot « hood » une nuance d’enchantement et de mystère que n’a pas le terme français….

La Pologne, pays de l’impossible, par Bogdan Konopka, photographe

La Pologne, qui disparut plusieurs fois des cartes de géographie, existe-t-elle ? Rien n’est moins sûr. Il nous faut la danse des spectres et le souffle épique d’un Kantor, l’ironie métaphysique d’un Gombrowicz pour croire un peu en la substance d’un pays brouillant régulièrement la frontière entre réalité et fiction. Un conte polonais de Bogdan Konopka…

Le trésor des indiennes, tissu révolutionnaire

Quel plaisir que de ne rien connaître (ou presque) du sujet sur lequel on va écrire. Le travail quand il est de cœur crée le travail d’enthousiasme, ouvre les yeux, élargit la conscience, émancipe. Vous voyez en couverture du livre qui vous importe aujourd’hui, Indiennes. Un tissu révolutionne le monde !, une scène charmante et dramatique…

Aussi belle qu’inquiétante, une demeure photographique,  par Amaury da Cunha

Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Pourquoi y a-t-il soudain rien plutôt que quelque chose, ou quelqu’un ? Demeure, recueil photographique d’Amaury da Cunha, qui aurait pu s’intituler Vers le visage, tente d’approcher ainsi, dans le questionnement, le mystère de la présence, trouvant des formes dans des pans de nuit, construisant délicatement des « petites…

Le Vermont, zone interdite par Stéphane Lavoué, photographe

Au Royaume du Nord Est, dans le Vermont, Etats-Unis, entre Lowell, Salem, Wolcott et Sheffield, pour survivre, il faut savoir se taire, affronter le froid glacial et les bois coupants comme des lames de rasoirs. Au Royaume du Nord, il y a des lacs où faire disparaître des cadavres, des chiens errants, des grands-mères sauvages….