Stupeur, tremblement, et jeux d’enfance, par Helga Härenstam, photographe

a

©Helga Härenstam

En apparence tout va bien, mais pourquoi cette impression d’effroi, de stupeur et de tremblement dans tant d’images ?

Ylandet & Människan, de la Suédoise Helga Härenstam – livre publié chez Journal Photobooks – alterne entre terreur et banalité, les plus grandes frayeurs venant probablement d’une fissure inquiétante, menaçante, définitive, dans l’ordinaire des jours. 

« Il y a quelque temps, confie la photographe, je suis tombé sur un ouvrage intitulé The Seasons, écrit au 18ème siècle par James Thomson. J’ai créé les textes de mon livre en traduisant, en supprimant, en ajoutant, en combinant des mots et en en écrivant de nouveaux, inspirés par les poèmes que j’ai trouvés. »

z

©Helga Härenstam

Inventant des images dérivées de ces textes, Helga Härenstam a peu à peu regardé autrement son quotidien, voyant des présences, des formes, des fragments de légendes et de mythes, dans les situations les plus triviales.

Un loup hurle à l’arrière d’un camping-car, une petite fille fait apparaître en soufflant un paysage entier, la lune est étrange ce soir.

Où commence le surnaturel et où finit la raison ?

e

©Helga Härenstam

Les morts-vivants sont de sortie, ils sont parmi nous, qui le sait ?

Phébus frappe un vieil homme sur la terrasse de sa maison, des doudous sur une serviette éponge se mettent à bouger tout seuls, la mousse à expanser fabrique des figures anthropomorphes. 

Attention, protégez-vous, il y a une pluie de météorites.

r

©Helga Härenstam

Papa, tu es fluorescent, ça va ?

Et cette boule en plastique là, c’est mon frère ?

Les chats égyptiens occupent la ville, les trèfles à quatre feuilles poussent comme des champignons, l’enfant a des mains de feu.

Avec Yvanlet & Människan, Helga Härenstam a construit un conte doucement fantastique, à la façon dont une femme enceinte peut imaginer la créature inconnue grandissant dans son corps.

t

©Helga Härenstam

Il y a un couteau sur la table de restaurant, du sang sur l’oreiller, et des corps en lévitation.

C’est bientôt Halloween, non ?

Howling_Humans_cover_front_470x

Helga Härenstam, Ylandet & Människan / Howlings & Humans, text Helga Härenstam, editing and design Helga Härenstam, Gösta Flemming, Journal Photobooks (Sweden), 2021, 92 pages

Helga Härenstam – site

Journal Photobooks

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s