Le principe d’ignition, par JH Engström et Margot Wallard

Ces deux-là forment un tandem exceptionnel, c’est une évidence. Ils travaillent ensemble, partagent le même amour de l’art, et, pour célébrer la vie comme passion commune, construisent des livres à quatre mains. Ils ont bâti une trilogie qui est un hymne merveilleux, au désir, à la résistance politique, et à l’énergie populaire libre loin de…

Les vraies richesses, par Lucien Jacques et Jean Giono, amis

« Ecoutez compagnons… » Lucien Jacques, Le sourcier de Giono est un très beau titre pour évoquer la mémoire de celui qui fut graveur, peintre (essentiellement aquarelliste et graveur), poète, directeur de revue, et éditeur important, publiant le célèbre écrivain dès les années 1920. Concomitante de l’exposition Giono présentée au Mucem, une deuxième exposition au…

Vague de rêve, un voyage de Maria Baoli, photographe

C’est si évident parfois qu’on peine à le reconnaître, mais le livre de photographie, quand il est conçu comme une totalité organique, comme un être vivant, comme un double palpitant de l’auteur, est l’un des derniers refuges de la délicatesse dans un monde broyant les sensibilités, ou les exacerbant jusqu’à l’inutile. Il faut un bel…

L’art pariétal d’Eric Pillot, photographe

Photographiant des murs pour la série Parois, Eric Pillot crée les conditions de révélation d’un espace mental plus qu’immédiatement concret, se rapprochant par sa fascination pour les surfaces dessinées, colorées, abîmées, effacées, grattées, d’un goût profond pour les premiers hommes et les processus d’hominisation par le geste gravé, créateur de monde. L’effort de civilisation se…

Chorégraphier des silences, par Erik Östennson, photographe suédois

C’est un livre sans titre, du Suédois Erik Östennson, peut-être parce qu’il déroute toute nomination, et que son principe est celui d’une chorégraphie de silences. C’est un ballet de gestes, de positions, de signes corporels, d’attitudes physiques, teinté d’un humour scandinave très subtil. Tout ici cherche l’équilibre, le trouve, est une grâce aérienne, une farce…

Photographier la grâce, par Judith van IJken

C’est un livre d’une délicatesse folle, qu’il ne faut surtout pas étouffer de mots. C’est un tissu fin que l’on tient du bout des doigts, et dont on peut entendre le doux froufrou lorsqu’on le fait vivre en le dépliant. Il s’intitule Anamorphosis, la Hollandaise Judith van IJken en est l’auteure. Anamorphosis est un ensemble…

Possession, dépossession, repossession, l’acte photographique par Eikoh Hosoe

Après Nobuyoshi Araki, Daido Moriyama et Shoji Ueda, Eikoh Hosoe, quatre-vingt-deux ans, est accueilli dans l’indispensable collection Photo Poche (n°154). Créateur en 1959 avec Ikko Narahara et Shomei Tomatsu de l’agence Vivo, qui va bouleverser les lignes dominantes de la photographie japonaise par sa radicalité formelle et sa volonté de se confronter à la modernité…

Le hasard après le hasard, par Corinne Mercadier, photographe (4)

Corinne Mercadier m’a confié des textes personnels, inséparables de son travail photographique. Pour prendre le temps de les savourer, je les diffuse sur trois jours. Jour 3.   « Ce que la photographie a vu A propos de la série Solo, 2011, en cours. Comment vais-je donner une incitation ou une consigne à mes modèles ? Comment…