Quatre peintres, par Marcel Proust, et les éditions Marguerite Waknine

Le bateau-atelier, Claude Monet, huile sur toile, vers 1875 Il est des maisons d’édition, parfois peu repérées, dont le travail est exemplaire. Elles n’ont pas les moyens des mastodontes – qui publient à tour de bras, et parfois même des livres dont ils savent qu’ils ne sont pas très bons -, mais choisissent avec soin…

L’âme et la matière, par Eugène Leroy, peintre

« Je suis né en 1910 à Tourcoing ; orphelin de père l’année suivante. Toute ma jeunesse s’est passée près des bords de l’Escaut : collège à Roubaix. Mais vacances en partie à Roulers et Ghistel, et dès que vers quinze ans j’ai connu l’ami Paul, ce fut tous les chemins de pierres bleues d’Evregnies à Esquelmes, de…

L’individuel et l’impersonnel, par Annie Ernaux, écrivain

Anna Thomson dans Sue perdue à Manhattan, Amos Kollek, 1997 « Quand je considère l’ensemble de ce journal, je suis frappée par le petit nombre de textes envisagés, portés, modifiés, rarement abandonnés, en quatre décennies. Il me semble que, rassemblés, ils dessinent la matrice d’une autre vie, inconnue à moi-même, sorte de toile abstraite aux lignes…

Promenades proustiennes, par François-Xavier Bouchart, photographe

 ©François-Xavier Bouchart « Un de mes autres étonnements fut de voir les « sources de la Vivonne », que je me représentais comme quelque chose d’aussi extra-terrestre que l’entrée des Enfers, et qui n’étaient qu’une espèce de lavoir carré où montaient des bulles. » (Marcel Proust) Pour arrêter l’ordre du crime, il y a la littérature, les phrases arrivant…

Du romantisme noir, selon Wojciech Prazmowski, photographe

©Wojciech Prazmowski Né en 1949, vivant et travaillant à Czestochowa, l’artiste Wojciech Prazmowski, auteur en 1994 du magistral L’Ange brisé, édité par le Centre régional de la photographie Nord-Pas-de-Calais, alors dirigé par Pierre Devin, est assurément l’un des photographes polonais les plus importants du dernier demi-siècle. Intitulé Poludnie – Sud en français -, son dernier…

Bonnard, l’érotique de la lumière, une exposition au Musée de Grenoble

« Le dessin c’est la sensation, la couleur, c’est le raisonnement. » (Pierre Bonnard) A lieu actuellement au Musée de Grenoble, jusqu’au 29 janvier 2022, une exposition intitulée Bonnard. Les couleurs de la lumière, accompagnée d’un catalogue dirigé par les conservatrices Sophie Bernard et Isabelle Cahn, ainsi que par le conservateur Guy Tosatto. Mais pourquoi nous faut-il…

Ecrire l’homosexualité, par Marcel Proust, jeune écrivain

Jeune homme nu assis, 1855, Hippolyte Flandrin « Pour relever avec ma bouche le coin de vos lèvres, je donnerais ma vie. » (Marcel Proust, 25 ans) On a longtemps cru à la fable d’un double Proust, d’abord le mondain, le salonnard, l’homme des frivolités et des badinages de la conversation, ensuite l’écrivain, solitaire, sérieux, sorte d’empereur…

Parme, théâtre des souvenirs, par Michèle Lesbre, romancière

« Mon voyage se transformait, le théâtre l’avait envahi. » Il me faut aller en Italie, plusieurs fois par an, par mois, par semaine, par jour. Il me faut des cartes routières, les détails des horaires des trains et des avions, des adresses d’hôtels et d’appartements. Il me faut à chaque instant, c’est le plus simple, la…

La passion Jacqueline Risset, par Michel Surya, écrivain

Jacqueline Risset, fin 2013 ©Catherine Hélie Je ne veux cesser de transmettre avec L’Intervalle la mémoire de ceux qui comptent, et de ceux qui ont compté dans le domaine de la sensibilité, de la pensée, de l’art, de la littérature. Ainsi celle de la poétesse et éminente traductrice – de Dante et Machiavel notamment -,…

A la recherche du temps perdu, cahiers de jeunesse, par Marcel Proust, écrivain

Dans les désastres en cours, quelle joie de lire des phrases aussi belles, aussi limpides, aussi intelligemment sensibles, que celles de Marcel Proust. On connaissait leur existence, mais on ne les avait pas lus. Il s’agit des « soixante-quinze feuillets » écrits en 1908, retrouvés au domicile de Bernard de Fallois qui les avait reçus de Suzy…

Paul revient, par Bruno Le Maire, écrivain

« En me quittant, il me dit sur le pas de sa porte : – Tu devrais écrire un livre sur Senna. – Un livre sur Senna ? Tu ne crois pas que ça ferait bizarre pour un responsable politique ? – Tu as bien écrit un livre sur un chef d’orchestre, non ? Alors, pourquoi pas un livre sur…