Pathos, envoûtement indien, par Giorgio Negro, photographe

Pathos est le premier livre du photographe suisse d’origine italienne Giorgio Negro né il y a six décennies. Un premier livre, et un coup de maître, tant tout y est de vie intense, qu’il s’agisse des sujets représentés ou du cadrage, brut, ferme, de pur contact. Sensualité des images, du noir & blanc, des chairs,…

Les destinerrances du photographe Bernard Plossu

« Bernard Plossu est un homme tellurique en quête d’une abolition de toute séparation avec le monde, dans la nostalgie des rochers, de la terre, des rivières, de la mer. La photographie est une tentative de reconquête de cet univers perdu, des retrouvailles avec ceux qui se pressent. Sentiment d’appartenance aux mouvements du monde. »…

Tu rêves de ce lieu, Voyage Voyages, une exposition au Mucem

J’entends le mot voyage, j’ouvre un volume de Nicolas Bouvier. Je tire de la bibliothèque le très beau Le dehors et le dedans, son unique recueil de poésie. J’ouvre au hasard : « Un peu de gris, un peu de pluie / et c’en est déjà presque trop / il faut chanter si bas pour…

Une mémoire de pierre, par Manuela Plossu, artiste multidisciplinaire

Il y a de petits Plossu qui sont de grands Plossu. Quand Bernard a décidé de devenir papa, il a ramassé de petits cailloux multicolores, les a photographiés, et a fait naître une fille. Des yeux comme des galets, des petits points sur la plage comme une peinture dans le sable d’Australie, voici Manuela, sa…

Nous ne sommes pas les derniers, par Sébastien Van Malleghem, photographe

« Je regarde toujours en face ce qui me révolte et me terrifie. » C’est un livre noir qu’il faut extirper d’une pochette tout aussi noire (enveloppe japonaise), fermée par une cordelette. C’est un livre difficile, impossible, que les enfants ne doivent surtout pas voir, et peut-être pas tous les adultes. Mexican Morgues, de Sébastien…

L’énigme et la beauté du temps arrêté, par Denis Roche, photographe

« Quand vous prenez une photo, quoi que vous fassiez, elle est remplie immédiatement, complètement. Vous ne pouvez pas soustraire le sujet à son environnement plein cadre. Vous ne pouvez rien y faire. Ce fait-là, j’ai besoin de le dire dans mes photos. Je ne suis pas un photographe de la décantation, plutôt de la sédimentation »…

La photographie comme relation humaine, par Susan Meiselas

« Quel que soit notre degré d’implication, la réalité nous échappe. » Pour comprendre la personnalité et la démarche esthétique de la photographe américaine Susan Meiselas, il faut s’attarder sur son autoportrait de 1971 faisant songer à une image de Francesca Woodman. La jeune auteure née en 1948 à Baltimore y apparaît dans toute sa grâce, jambes…

Mexique, pays de photographie et de syncrétisme

Nous n’avons généralement de l’histoire de la photographie mexicaine, frappante par sa puissance et la ferveur populaire qui l’accompagne, qu’une vision extrêmement parcellaire. Manque en français une étude d’ensemble. Ainsi le cent trente cinquième numéro de la collection Photo Poche chez Actes Sud pourrait-il bien nous aider à combler, en cent quatre photographies noir et…

Victor Serge au Mexique, le dernier exil d’un révolutionnaire amoureux

« Dans les rues de Mexico, j’éprouve la sensation singulière de n’être plus hors du droit. N’être plus l’homme traqué, en sursis d’internement ou de disparition… » J’ai présenté dans L’Intervalle il y a quelques mois le volume Résistance, publié aux éditions suisses Héros-Limite, livre reprenant des poèmes de Victor Serge (1890/1947) parus une première fois en…

La collection Photo Poche, ou l’éloge de l’intelligence sensible

Que faire si, suite à une guerre nucléaire de grande ampleur, vous deviez vivre pour le restant de vos jours dans une île déserte préservée des radiations ? Emporter la totalité des volumes de la Bibliothèque de la Pléiade (Gallimard), et les 157 titres de la collection Photo Poche (Actes Sud), Kaaba des photographes, petits blocs…

La légende de Mina Loy, femme libre, par l’écrivain Mathieu Terence

Après Le transhumanisme est un intégrisme (Le Cerf, 2016), De l’avantage d’être en vie (Gallimard, 2017), l’écrivain Mathieu Terence, décidément en pleine forme, signe chez Grasset une enthousiasmante biographique de Mina Loy, peintre et poétesse, femme suprêmement libre, dans la cruauté assumée de ses désirs. L’exergue, emprunté à William Shakespeare (La Nuit des rois) est…

J’exhérède tous les membres de ma famille, six tombeaux, par Jean-Luc Outers

Le dernier jour, de l’écrivain belge Jean-Luc Outers est un ensemble de six tombeaux (Henri Michaux, Dominique Rolin, Simon Leys, Chantal Akerman, Le Président, Hugo Claus), qui est aussi un éloge de l’amitié. Les deniers instants des êtres aimés peuvent être l’occasion d’une anamnèse, et d’un retournement de la perte en présence nouvelle. S’approchant au…