Trouble every day, par Stéphane Mahé, photographe

Il y a un mystère Stéphane Mahé, photographe parlant si simplement, si modestement, d’un travail remarquable. Proche de la peinture, son univers esthétique est fait de touches de couleur, de négociations fines entre les ombres et les lumières, de silhouettes lointaines. L’œil s’égare dans tant de volupté et de richesse chromatique. Somewhere, son deuxième livre…

Séoul, cité de plasma, par le photographe Denis Bourges

Onzième titre de la collection « Villes mobiles » – après Rome, Bucarest, Montreuil, Beyrouth, Venise, Saint-Malo, Fukuoka, Rabat, Marseille, New York – imaginée par les éditions de Juillet (Chantepie, près de Rennes), Séoul is watching me offre une déambulation dans la capitale coréenne en cinquante images prises, c’est la contrainte de la collection, au téléphone portable….