Poétique de la vie brute, par Bertien van Manen, photographe

Archive_05copy_860x

©Bertien van Manen

Monographie de référence concernant le travail de la photographe néerlandaise Bertien van Manen Archives, publié à Londres par MACK et pensé par le designer Hans Gremmen, est un superbe ouvrage, indispensable pour qui souhaite découvrir le journal-œuvre au long cours d’une artiste utilisant un simple appareil photo instantané afin de ne pas intimider ses sujets en apparaissant comme une force de capture.

Témoigner de la vie brute, de l’intimité, de la vie sans fard, saisie lors de voyages en Europe, en Amérique – notamment dans les Appalaches -, en Chine et dans l’ex-Union soviétique, telle est l’ambition d’une photographe ne séparant pas le poétique du prosaïque. 

Archive_06copy_860x

©Bertien van Manen

On pense bien entendu à Robert Frank, à sa façon humble et affirmée de rendre compte de ce que la vulgate photographique dominante pourrait appeler des temps faibles, mais aussi à Johan Van der Keuken pour son amour des visages et sa puissance documentaire.

Reprenant l’ensemble des séries majeures de l’artiste, Archives dévoile également des inédits comprenant nombre d’autoportraits en noir & blanc ou couleur, des bouts de planche-contact, le quotidien en sa fausse banalité, sa sensualité, ses douleurs, ses drames.

Archive_07copy_860x

©Bertien van Manen

Photographiant son bureau, Bertien van Manen montre davantage qu’un lieu de travail, mais un espace sacré, une matrice.

Des enfants jouent à la carabine ou grimpent aux arbres – série Home, 1970-1980 – à une époque où l’on avait encore le droit d’être nu en photographie sans que l’on se mette à soupçonner la moralité du regardeur/parent.

Archive_09copy_860x

©Bertien van Manen

Des garçons, une fillette entrant dans l’adolescence, un père jouant au football avec eux.

Une mère photographie sa famille, le temps qui fuit, la beauté de l’éphémère.

Archive_13copy_860x

©Bertien van Manen

Autre atmosphère à Budapest (1975) dans les souterrains et les transports en commun. Il fait froid, tout est gris et noir, ou d’un blanc immaculé, les visages ont l’inquiétude des habitants vivant sous une dictature. En Roumanie (1990), il y a une tempête de neige.

Aux Pays-Bas, Bertien van Manen photographie avec beaucoup de délicatesse les travailleurs de l’immigration (1975-1979), notamment les femmes, mais aussi les religieuses en habit (1985).

Archive_18copy_860x

©Bertien van Manen

Place maintenant à la série Appalachian Moutains (1985-2013), aux fêtes un peu hippies, aux maisons en bois, à la vie sauvage dans un pays en déréliction – on est loin ici des grands centres culturels et des lieux de pouvoir.

Les photographies de voyages en Union Soviétique (1991-2009) sont peut-être les plus étonnantes, les plus marquantes, les plus folles, entre underground et imagerie officielle.

Archive_27copy_860x

©Bertien van Manen

Archive_35copy_860x

©Bertien van Manen

Archive_40copy_860x

©Bertien van Manen

Les femmes sont très belles, Bertien van Manen sait les regarder avec une empathie toute sororale.

Bien sûr, il y a trop d’alcool et de mélancolie, mais quel autre chemin choisir que l’ivresse quand l’absurde semble former le seul horizon possible ?

En attendant, on ne cesse naître, de mourir, d’essayer de tenir le coup, à Amsterdam comme en Chine (1997-2020).

Archive_42copy_860x

©Bertien van Manen

Comment s’aime-ton ici ? comment s’aime-t-on là-bas ?

Comment grandit-on ici ? comment grandit-on là-bas ?

Archive_43copy_860x

©Bertien van Manen

Nous sommes des égarés sublimes croyant encore au pouvoir de l’union, et de l’art.  

cover580_860x

Bertien van Manen, Archives, graphic design Hans Gremmen, MACK (London), 2021, 384 pages

Archives – MACK

Archive_12copy_860x

©Bertien van Manen

Bertien van Manen – site

logo_light_with_bg

Se procurer Archives

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s