Le dernier Noël d’un couple criminel, par Anton Roland Laub, photographe

© Anton Roland Laub Last Christmas (of Ceaucescu) est un bel objet éditorial conçu en Allemagne par Kehrer Verlag. De couverture rouge en simili cuir, ce pourrait être un maroquin ministériel, ou l’un de ces petits livres à contenu idéologique pour endoctrinement rapide. D’un humour froid, voire glaçant, proposant des images de la banalité inscrite…

Le royaume de l’enfance, par Simon Johansson, photographe

© Simon Johansson Après Across the bridge (la vie à la Suédoise, musicale, fraternelle, mélancolique) et A familiar place (Stockholm dans tous ses états, ses visages, ses folies, sa sensualité), The young ones est le troisième livre de Simon Johansson publié par les éditions Journal. Composé d’images prises entre 2002 et 2019, en Suède, mais…

Brancusi, jamais vu, par Dan Er. Grigorescu, photographe

« Les choses ne sont pas difficiles à faire, ce qui est difficile c’est de nous mettre en état de les faire. » Vous avez peut-être prévu de vous rendre à Bruxelles pour l’exposition Brancusi ayant lieu au Bozar. C’est très bien, nécessaire, important, mais il y a mieux encore, beaucoup mieux, beaucoup plus jeune,…

Les majorettes, Georgette, par Isabelle Detournay, photographe

Isabelle Detournay est une artiste sensible à l’humanité des personnes qu’elle photographie, à leur énergie, à leur lumière. Son regard est frontal, mais jamais de pure extériorité. Les êtres qu’Isabelle Detournay rencontrent pourraient en effet être elle-même, dans son village natal, dans une école d’apprentissage, ailleurs encore. La photographie n’est pas pour elle un art…

Séoul, cité de plasma, par le photographe Denis Bourges

Onzième titre de la collection « Villes mobiles » – après Rome, Bucarest, Montreuil, Beyrouth, Venise, Saint-Malo, Fukuoka, Rabat, Marseille, New York – imaginée par les éditions de Juillet (Chantepie, près de Rennes), Séoul is watching me offre une déambulation dans la capitale coréenne en cinquante images prises, c’est la contrainte de la collection, au téléphone portable….

J’aime à me rouler dans le paysage, conversation avec le photographe Gérard Rondeau

Vous participez actuellement à l’exposition Dans l’atelier. L’artiste photographié, d’Ingres à Jeff Koons, au Petit Palais. Vous y montrez des images de Louise Bourgeois à New York, Gilbert & George à Londres, ainsi que de Paul Rebeyrolle à Boudreville. Pourquoi avoir choisi précisément ces images-là parmi l’ensemble de vos travaux ? Photographie-t-on de la même façon…