D’un Maghreb pluriel en photographie, par Abdelghani Fennane

Publié sous la direction d’Abdelghani Fennane, La photographie au Maghreb (Aimance Sud, 2018), est un ouvrage appelé à faire date comme l’un des jalons importants d’une réflexion aujourd’hui menée sur la photographie « tant vernaculaire qu’artistique, propre au Maghreb ». Amateurs éclairés, chercheurs, étudiants pourront s’en emparer, le commenter, le prolonger, le compléter. Cet ouvrage décrit le…

Groupe d’hommes et d’enfants autour d’un marchand de courges, Germaine Tillion et Thérèse Rivière, photographes dans l’Aurès

Fin 1934, Thérèse Rivière (1901-1970) et Germaine Tillion (1907-2008), deux jeunes chercheuses en ethnologie, partent dans l’Aurès, massif montagneux situé à l’Est de l’Algérie, à l’orée du Sahara, où vit la population berbère des Chaouia de culture agropastorale. Leur mission diligentée par le musée du Trocadéro (futur musée de l’Homme) durera quelques années, pendant lesquelles…

Haïti, une identité carnavalesque, par Corentin Fohlen, photographe

Karnaval Jacmel de Corentin Fohlen est un livre somptueux (éditions Light Motiv, 2017). Emergent d’un noir profond des figures de carnaval d’une puissance sidérante, tant elles sont effrayantes ou inventives. Ce ne sont plus des femmes, des hommes, des enfants, mais des monstres impossibles, des créatures burlesques, des démons, des fragments d’une réalité archaïque, des…

Dada Africa, ou Dada plus que Dada

Il n’est pas improbable que le mouvement Dada, né en 1916 à Zurich au Cabaret Voltaire, soit pourtant bien en avant de nous-même, et que sa déflagration se fasse d’autant plus ressentir aujourd’hui que l’époque s’enfonce dans le conformisme moral, la force motrice de la bêtise, et l’impossibilité de remettre en question son fondement étroitement…

Le Tibet, un chemin de ciel, par le photographe Jacques Borgetto

A l’intérieur du livre qu’il consacre au Tibet, le photographe Jacques Borgetto a réuni dans un feuillet de plus petite dimension, des images exceptionnelles – volontairement très blanches, presque effacées afin de ne pas susciter le voyeurisme – du rite des funérailles célestes, qu’avait déjà révélé au printemps 2015 Stéphane Batut, dans un documentaire saisissant,…