Kyôto, des pensées vagabondes, par Colette Fellous et Corinne Atlan

« J’ai relevé le store de bambou lentement, j’ai entrouvert la fenêtre, à peine à peine, et j’ai regardé. C’était un samedi, je ne voulais pas déranger le paysage, juste regarder. Je regarde encore. Il est six heures du matin, c’est mon premier jour à Kyoto, j’habite près du chemin de la philosophie, chez Tae san,…

Penser avec Fukushima, une urgence, par Michaël Ferrier (1)

Le travail que le romancier et intellectuel Michaël Ferrier effectue à propos de la catastrophe nucléaire ayant eu lieu à Fukushima le 11 mars 2011 est d’une importance considérable. Les actes du colloque intitulé Penser avec Fukushima (Paris, juin 2014), qu’il a codirigé avec Christian Doumet, sont aujourd’hui disponibles, publiés par les éditions nouvelles Cécile…

Le paysage de la catastrophe, et l’inlassable reconstruction, par le photographe Naoya Hatakeyama

Naoya Hatakeyama est un photographe japonais important, originaire de Rikuzentakata, ville ravagée par le tsunami du 11 mars 2011. Prolongeant son précédent ouvrage, Kensengawa, lui aussi consacré à la catastrophe consécutive au séisme qui souleva la mer, Rikuzentakata revient précisément – chaque image est scrupuleusement datée, l’ordre chronologique prévaut –  et sans pathos, avec une…

Corinne Atlan, traductrice de Ryôichi Wagô (épisode 3)

Auteure en 2016 d’un superbe Japon, l’empire de l’harmonie – collection L’âme des peuples, aux éditions belges Nevicata – Corinne Atlan est aussi la traductrice de Jets de poèmes, de Ryôichi Wagô, preuve s’il en était besoin que toute traduction réussie est une rencontre majeure. Comment avez-vous rencontré l’œuvre de Wagô la première fois ?…

Il pleut des radiations, Ryôichi Wagô, poète à Fukushima (épisode 2)

Alors qu’autour de lui, dès le 11 mars 2011, la ville de Fukushima se vide de ses habitants, Ryôichi Wagô, professeur de japonais dans un lycée et poète reconnu, décide de rester au cœur du danger. Par bravade ? Non. Pour témoigner, ne pas reculer devant le mal, ne pas abandonner ses parents, occuper le point…

Les visions infra-ordinaires de Michel Butor, Pic de la Mirandole français

Michel Butor, romancier, critique, théoricien, plasticien, était un monument. Sa mort à 89 ans est une surprise pour un homme si jeune. Afin de lui rendre hommage, j’ai tiré de la bibliothèque un merveilleux petit livre, aussi discret que savoureux, Jardins de rue au Japon. Construit avec le photographe Olivier Delhoume, publié en Suisse par…