Buchenwald, la parole abandonnée, par Sylvain Vergara, déporté

Nous ne sommes pas les derniers, Zoran Music « Quand ils descendirent sur la place d’appel, les mains liées derrière le dos, le murmure des voix s’amoindrit et le silence ne contemplait plus que les nuages qui passaient dans le ciel juste au-dessus du bois où les arbres très noirs attendaient aussi. Et ce n’était pas…

Georges Bataille à la Banque de France, par Yannick Haenel, romancier

« J’étais très loin dans la nuit, traversé par les époques, accroupi dans le désert du Sinaï près d’un fagot de bois ou contemplant l’aurore au bord d’une mer grecque, allongé à l’intérieur d’un temple, mais toujours guidé par l’éclat d’une lame de couteau. » Quelquefois, le souffle est puissant, brûlant. C’est alors un feu grégeois de…

Dans la guerre, par Kamilya Kuspanova, photographe

©Kamilya Kuspanova « Though the civilisation had been destroyed, the world was peaceful again. » Livre/fanzine de l’artiste kazakhe installée en France, Kamilya Kuspanova, A Dreamer is Still Asleep, est un état intime autant qu’un reflet du monde. S’affrontent en cet opus de grande beauté les forces de la destruction et les puissances de la création. Faut-il…

Saeta, un chant cordouan, par Miles Aldridge, photographe

© Miles Aldridge « Je ne suis pas croyant, mais je crois au Caravage. » (Miles Aldridge) Nous ne pouvons plus douter. Il nous faut des ferveurs de Semaine sainte, une foi inébranlable, une évidence, un feu de transfiguration. Dans son œuvre sur la piété cordouane, intitulée Cordoba, publiée chez Louis Vuitton dans la collection Fashion Eye, le…

Une possibilité supérieure d’existence, par Friedrich Nietzsche, philosophe

La danse des Bacchantes, 1849, Charles Gleyre « Dévotion, masque merveilleux de l’instinct de vie ! Abandon au monde onirique accompli, qui apportera la plus haute sagesse morale ! Fuite devant la vérité, afin de pouvoir l’adorer de loin, voilée dans les nuées ! Réconciliation avec la vérité car elle est énigmatique ! Renoncement à la résolution de l’énigme, car…

Visages vides formes, par Luis Gonzalez Palma, photographe

©Luis Gonzalez Palma Inspirées par le compositeur John Cage, les images du photographe guatémaltèque Luis Gonzalez Palma sont des variations sur la forme et le vide, le vide comme forme, la forme comme vide. Questionnant les notions d’incarnation, d’enfantement et de visage, son œuvre éminemment personnelle est d’une grande beauté touchant à l’abstraction, voire à…

Vie, mort, vie, par Thibault Biscarrat, poète

Orphée, 1865, Gustave Moreau « Aujourd’hui, voici, la solitude m’assiège mais mon cœur n’a pas peur. Il existe un lieu, une voix, un destin. » Thibault Biscarrat écrit des livres où la parole brûle. Des livres où résonnent les mots du Christ repris par Saint Luc : « J’apporte le feu sur la Terre et qu’ai-je voulu sinon qu’il…

Hauteurs de Goethe, écrivain

« Rien d’étonnant à ce que nous nous complaisions tous plus ou moins dans la médiocrité car elle nous laisse en repos, nous donnant le sentiment confortable de traiter avec des semblables. » Œuvre d’une vie, les Maximes et réflexions de Goethe, écrites çà et là sur des bouts de papiers, des brouillons, des feuilles volantes, des…

Une théologie de la lumière, par David Sauveur, photographe

©David Sauveur « Jérusalem est suspendue, comme nous tous, entre le début et la fin des temps. » (David Sauveur) Le voici le pays de Canaan, et son peuple multiculturel, juif, arménien, arabe, chrétien. Le voici baigné d’une lumière irradiante, traversant les barbelés et les murs crénelés. Dans le regard de David Sauveur, photojournaliste exceptionnel ayant arrêté…

Rester libres, par Richard Malka, avocat

« C’est à nous, et à nous seuls, qu’il revient de s’engager, de réfléchir, d’analyser et parfois de prendre des risques pour rester libres d’être ce que nous voulons. C’est à nous et à personne d’autre qu’il revient de trouver les mots, de les prononcer, de les écrire pour couvrir le son des couteaux sur nos…

Privée d’enfance, mais pas de mots, par Edith Bruck, écrivain

« Maman, qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi ils ne veulent pas de nous ? Nous aussi, on est hongrois, non ? – Pour eux, non. Rien que des juifs. Nous sommes juifs. Notre patrie, notre Terre promise, c’est la Palestine, affirmait la mère, en prenant le ton d’une conteuse. » Célébré en Italie par un très grand succès public…