La grâce d’une mère, par Didier Bizet, photographe

©Didier Bizet « Nos sommes sans doute la dernière génération à contempler nos histoires du passé imprimées sur du papier glacé. » (Didier Bizet) Que restera-t-il pour ceux qui nous succèdent de la correspondance de nos amours, désormais entièrement numérisée, et vouée à l’oubli, à la perte, à l’amnésie ? ©Didier Bizet Que restera-t-il du visage de nos…

Veiller, par Xavier Bazot, écrivain

Edouard Vuillard, La petite fille au volant, circa 1899 « Savez-vous quelle est la différence entre le communisme et le capitalisme ? Sous l’un ou sous l’autre régime, l’écrivain gagne sa vie en étant veilleur de nuit. » Je ne connaissais pas Xavier Bazot, pourtant auteur chez P.O.L., Le Serpent à Plumes et Champ Vallon de six livres…

Au nom du père, par Benoit Colboc, poète

Il y a beaucoup de morts dans la poésie et la famille proche/élargie de Benoit Colboc, beaucoup de fantômes, de paroles tues, de pendus. Des traumatismes, des dépressions, des aphasies. Des incompréhensions, des abandons, de hautes solitudes. Trois enfants, une femme, une ferme, le rituel des quiches au jambon et des gratins de chou-fleur. Un/le…

Un amour interdit, par Tomasz Laczny, photographe

©Tomas Laczny Tomasz Laczny, né en Pologne, a découvert à sept ans que sa grand-mère maternelle, tombée amoureuse d’un Polonais à la fin de la Seconde Guerre mondiale, dans un pays ravagé par l’occupant nazi, était allemande. A la Libération, elle fut emprisonnée, et mit au monde une fille dont elle dut être séparée, continuant…

Klarälven, naître de la rivière, par Therése Olsson, photographe

© Therése Olsson La vie en son flux génial et impétueux est sinueuse, méandreuse, tortueuse, imprévisible. Elle est donc Meandering, titre du premier  livre, publié en Suède par les éditions Journal, de Therése Olsson. Il est ici question de maternité, et de sentiment d’appartenance au pays natal, constitué par les bords de la rivière Klarälven…

Horse, une encyclopédie sauvage, par Heleen Peeters, iconographe

© Heleen Peeters Lorsque je passais, enfant, devant les deux boucheries chevalines de mon quartier, à Calais, j’éprouvais chaque fois une gêne, un malaise, une sorte de honte. Lorsque je passais, enfant, devant les deux boucheries chevalines de mon quartier, à Calais, j’éprouvais chaque fois une gêne, un malaise, une sorte de honte. © Heleen…

La vie beat d’une famille mormone, par Dotan Saguy, photographe

Ces cinq-là sont fabuleux, cinq mondes, cinq totalités ouvertes, cinq planètes tournoyant dans le même espace d’un car scolaire reconverti en habitation roulante. Il s’agit de la famille Reis, du couple Ismael et Greice, et de leurs enfants âgés de trois, cinq et dix ans, des petites filles. © Dotan Saguy Le photographe Dotan Saguy…

Invalides, le respect de la patrie, par Philippe de Poulpiquet, photographe

Mon grand-père maternel fut un résistant de la première heure, déporté, grand invalide de guerre, patriote. Je suis objecteur de conscience, peu enclin à me soumettre aveuglément à la hiérarchie, enfant blessé gâté. Cependant, je ne crois pas être un renégat, ou un blasphémateur, et j’ai profondément écouté, le dimanche, une parole qui tremblait encore….

Mon Oncle, chantier interdit au public, par Corentin Fohlen, photographe

Mon Oncle (… est un génie) n’est pas mon oncle, mais un dieu lare. Mon Oncle (… est un génie) n’est pas mon oncle, mais un démon, un grotesque, un bouffon. Mon Oncle (… est un génie) est l’oncle de Corentin Fohlen, adepte du carnaval cubain et des grandes extravagances. C’est le portrait d’un anticonformiste,…

La promesse, la vie à deux et trois, par Marilia Destot, photographe

© Marilia Destot La promesse, ensemble de trois carnets photographiques sous coffret, est la première publication de Marilia Destot. Composé selon un principe éminemment musical d’images de formats différents, de silences de blanc, d’ellipses, chaque volume de cette trilogie est accompagné d’un texte écrit en toute liberté, par Dominique A, Sabine Huynh et Keren Ann….

En bords de mer, par Robert Doisneau, pêcheur d’images

« J’ai dix-sept ans, je suis maigre et mal fringué. J’apprends un métier sans avenir. Le décor qui m’entoure est absurde. Quand je montre mes photos à mon entourage, ils sont tous d’accord, c’est de la pellicule gâchée. M’en fous, je continuerai quand même. Un jour peut-être il y en aura pour trouver dans mes images…

Dessiner le silence, apprivoiser le noir, par Anne Gorouben, artiste

J’ai découvert le travail graphique d’Anne Gorouben grâce à Léa Veinstein, ayant choisi pour l’illustration de couverture de l’édition de sa thèse, Les philosophes lisent Kafka, Benjamin, Arendt, Anders, Adorno (Editions de la Maison des sciences de l’homme, 2019), un pastel sec sur carton intitulé Berlin W. Emu par la profondeur de silence et de…