Philippe K. Dick et le virus, par David Lapoujade, essayiste

« Mais je vais vous révéler un secret : j’aime créer des mondes qui tombent vraiment en morceaux au bout de deux jours. J’aime les voir se désagréger et j’aime voir ce que font les personnages du roman lorsqu’ils sont confrontés à ce problème. J’ai une secrète prédilection pour le chaos. Il faudrait qu’il y en ait davantage….

L’écriture comme bacille, par Michel Surya, écrivain, philosophe

On lit cela chez Michel Surya, tel un chorus d’Albert Ayler, rageur, beau et presque fou à la fois : « La littérature n’est grande qu’à la condition de (se) représenter une femme belle et morte comme la queue d’un rat (Bataille) ; et le putain à l’état bébé chérissant la bouillie de charogne de rat dont on le…

L’itinérance comme atelier, par Fabrice Gygi, artiste suisse

© Fabrice Gygi A l’occasion du prix prestigieux lui ayant été décerné par la Société des arts de Genève – accompagné d’une exposition du 16 septembre au 16 octobre 2021 -, les éditions Macula publient de Fabrice Gygi, né en 1965, un livre d’artiste au format d’un agenda scolaire intitulé Ubique fabrica. Il s’agit d’une…

Devenir Noir, par Donatien Garnier, auteur, et Franck Tallon, graphiste

« Sanglant et nu, / de sang brûlé, / nudité folle ; / tandis que la mer se tait. » Se présentant sous la forme d’un très élégant monolithe noir, Devenir Noir, de Donatien Garnier, est un défi typographique relevé avec brio par Franck Tallon. Il s’agit d’un triple livre en un – à lire l’endroit, à l’envers,…

Bartlebying, par Serge Airoldi, écrivain

©Serge Airoldi « Fuir, mais en fuyant, chercher une arme. » (Gilles Deleuze, Dialogues) Insula Bartleby, de Serge Airoldi, est une lecture savoureuse, magnifiquement informée, du texte de Melville publié une première fois en 1853, et de ses exégèses.  C’est une œuvre très libre, interrogative, suspensive, déclarative, guidée quelquefois par la logique des paronomases à la façon…

Le Messie vaincra, par François Meyronnis, écrivain

« Finie, toute soumission au règne utilitaire. » Il existe des royautés secrètes. Le dernier venu porte toujours le visage du Christ, c’est un messager dont nous ignorons, par paresse, négligence, aveuglement, veulerie, les pouvoirs, et qui se méconnaît généralement lui-même. Il y eut à Paris un saint mourant de faim, vacillant pour une dernière fois le…

De l’indiscipline en photographie, par Michelle Debat, théoricienne

© Michelle Debat Dans La Photographie, Essai pour un art indisciplinable, livre passionnant, Michelle Debat, professeure en histoire et esthétique de la photographie et de l’art contemporain, a colligé un ensemble de textes, pour la plupart inédits, fruits de trois décennies de recherches, questionnant la photographie comme lieu relationnel, plastique, et ouvert à la transdisciplinarité….

Hoc opus / Hic labor est, par Jean-Luc Godard, Jean Parvulesco et Christophe Bourseiller

Pour aborder le continent Godard, jeune auteur de quatre-vingt-dix ans, dont plus de soixante consacrés au cinéma, deux ouvrages paraissent conjointement, un livre de témoignage de Christophe Bourseiller, En cherchant Parvulesco (La Table Ronde) et Godard / Machines, recueil d’articles publiés sous la direction de Gilles Mouëllic et Antoine de Baecque (Yellow Now). Qui était…

Célébrer l’imagination, par Laurence Aëgerter, plasticienne iconographe

PDUT927-1811261337 (Van Ruysdael), 2019, de la série Compositions catalytiques, 2018-2020, Tirage ultrachrome, 41×46 cm © Laurence Aëgerter Si je me suis précipité au MuMa du Havre pour y voir l’exposition Nuits électriques (travail remarquable de la directrice Annette Haudiquet) la veille du confinement, je n’ai malheureusement pas eu le temps de me rendre au Petit Palais (Paris) pour…

Penser la métamorphose avec Kafka, par Léa Veinstein, chercheuse, écrivain

Comprendre comment l’œuvre d’un écrivain tel que Kafka modifie, inquiète, inspire la philosophie, tel est le sujet de réflexion de Léa Veinstein dans Les philosophes lisent Kafka. Benjamin, Arendt, Anders, Adorno (Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme, 2019), qui fut d’abord l’objet d’une thèse soutenue à l’université de Strasbourg. Lisant, avec ferveur, Kafka…

La peinture et le mal, par Adrian Ghenie, peintre, et Yannick Haenel, écrivain

  « Il arrivera, plus tard, que Ghenie fasse exploser sa palette, et qu’elle se mette à gicler de toutes les couleurs comme un soleil mutant. » La société est folle, malade, infernale. Les démons peuplent les rues, ou les salons feutrés, occupent des places importantes dans les cabinets ministériels, les conseils d’administration, les maisons…