Tony Ray-Jones, comète de la photographie britannique

Pour son action en faveur de la photographie britannique, le British Council devrait offrir une place d’honneur dans ses programmes à Clémentine de la Féronnière. Paraît aujourd’hui, conjointement au volume Early Works, consacré aux travaux de jeunesse en noir & blanc de Martin Parr, un ouvrage de grande importance dédié à l’un de ses maîtres,…

Le portrait, un art burlesque, par Masahisa Fukase, photographe

On s’amuse beaucoup dans la famille de Masahisa Fukase. On s’amuse, mais avec méthode, dans la conscience que le rire partagé est un aimant bien plus puissant que les idées ou les conversations du dimanche. Family est le dernier livre de Fukase (1934-2012) comprenant trente-et-un portraits de sa famille pris entre 1974 et 1990 dans…

Loisirs de la carte-photo, Photo Poche n°159

A la différence de la carte postale, destinée à tous les publics, la carte-photo, représentant des groupes sociaux homogènes, s’adresse davantage à des particuliers et à un cercle intime ou de reconnaissance immédiate. Par centaines de milliers sont produites à l’aube du siècle des totalitarismes des photos de groupe, qu’elles soient le fait d’amateurs ou…

L’équilibre comme métaphysique, par Pentti Sammallahti, photographe

Héritier de Cartier-Bresson, mais avec une pointe d’humour nordique très tendre, le Finlandais Pentti Sammallahti capture en ses photographies noir & blanc des instants d’équilibre, entre l’homme et l’animal, l’homme et le paysage, les animaux entre eux. Emane de son esthétique une grâce immédiatement reconnaissable, une harmonie, une beauté participant d’un éloge du vivant en…

L’Angleterre de Peter Mitchell, épiphanique et modeste

« Bassin de Sheffield, 1978. Beaucoup de canaux sur cette planète, aucun sur Mars. » Nouveau démenti de la mission spatiale Viking 4 est un livre de Peter Mitchell sur les villes de Leeds, Sheffield et Londres, dans les années 1970 (RRB Publishing & Clémentine de la Ferronière, 2017), mais aussi, en 1979, une exposition…

Objets autonomes, l’esprit d’une lutte, par Louis Matton, photographe

Objets autonomes (Poursuite Editions / L’éditeur du dimanche, 2018) est un livre à haute densité politique. Photographiant sur fond noir, comme s’il s’agissait de fragments d’astres, des objets symbolisant la lutte des autonomistes de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, Louis Matton a produit un livre à la jonction du document poétique, de la radicalité esthétique, de…

Une fiction de Colombie, par Guillaume Chauvin, photographe

Né en 1987 et « habitué aux expériences battues hors des sentiers », Guillaume Chauvin travaille comme auteur photographe questionnant la subjectivité des images et affirmant son « point de vue documenté ». Établi un temps en Russie et attiré par les personnages alternatifs, il publie ses récits illustrés, reportages de guerre, poèmes ou manifestes dans la…

Dada es-tu là ? par Philippe Pétremant, photographe de vacuité

Philippe Pétremant est un photographe vivant et travaillant à Lyon, soutenu par la galerie Le Réverbère depuis 2002, qui lui offre aujourd’hui un livre présentant cent dix pièces, Hiperman. On y perçoit immédiatement toute l’ampleur du rire de cet artiste ne craignant ni le macabre, ni le saugrenu, ni le kitsch. Voici la tête d’une…

Les métamorphoses d’un père, par Charlotte Abramow, photographe

« Je vais vous raconter l’histoire de mon père, qui, à l’heure où j’écris ces lignes, a 86 ans. Il a traversé une guerre, un cancer et un coma, et a aujourd’hui déménagé sur une planète qui n’existe que dans sa tête. » Charlotte Abramow est une jeune artiste belge très douée, et très aimante, ayant commencé…

Nothing is trivial, par Adrien Boyer, photographe

C’est un ensemble de riens qui sont des presque tout. Ce sont des pans de murs, des éléments d’architecture, des bouts de rue. C’est une photographie presque décevante, et pourtant elle est merveilleuse, car elle émane d’un sensualiste cherchant par la volupté des couleurs et des formes assemblées par le hasard un dépassement de l’antinomie…

La photographie comme un tympan, par Charlotte Tanguy

On imagine davantage la street photography dans les rues de Chicago, New York et Detroit, qu’à Moscou, Saint-Pétersbourg et Novgorod, parce qu’on associe cette photographie incluse dans le flux de la vie à la modernité urbaine, que n’incarnent pas forcément dans notre imaginaire les villes russes. In a sense, bel ouvrage malicieux de Charlotte Tanguy…

L’art contre les algorithmes, par Laina Hadengue, femme peinture

Peintre autodidacte, Laina Hadengue a su plier totalement sa vie aux exigences de son art. Les personnages qu’elle peint sont en pleine introspection, à la fois sereins et happés par quelques inquiétudes secrètes. Contre la course-poursuite des images s’entre-dévorant à l’ère de la grande numérisation de nos existences, Laina Hadengue peint du temps suspendu, obligeant…