L’élargissement poétique, par Jean-Christophe Bailly, écrivain, et la revue Critique

« L’attitude adéquate, ce n’est pas de constituer une visée par le moyen de la connaissance, mais d’entrer et de disparaître dans la vérité. La vérité, c’est la mort de l’intention. » (Walter Benjamin, Origine du drame baroque allemand) Consacré à la figure poétique/intellectuelle et à l’œuvre de Jean-Christophe Bailly, le numéro de janvier-février 2022 (896-897) de…

Nuages, atlas de l’impalpable, par les éditions Conspiration

Voici un livre à conseiller d’urgence à toutes les âmes baudelairiennes, amoureuses de formes et d’esprit, Nuages, réédition par les éditions Conspiration (Théodore Lillo) du premier atlas des nuages, pensé, sous format carré – telle la petite collection Notes chez Arnaud Bizalion Editeur -, comme un livre d’art. Conçu à la fin du XIXe siècle…

Le sentiment poétique de l’existence, par Françoise Nuñez, photographe

©Bernard Plossu Françoise Nuñez, décédée le 23 décembre 2021, est partie pour un vaste ailleurs. Femme d’une sensibilité exceptionnelle, belle Andalouse incarnant la noblesse de son sang, la compagne tant aimée de Bernard Plossu était une photographe rare. J’écrivais il y a un an dans un article présentant l’ensemble de son travail : « Françoise Nuñez est…

Baudelaire, critique et peintre d’art, par Jean-Christophe Bailly, écrivain

Georges Catlin, « peintre des Indiens » L’écrivain Jean-Christophe Bailly est un lecteur d’exception. Son ample préface – une cinquante de pages – à la réédition par les éditions La fabrique du volume de Baudelaire, Salon de 1846, est un texte enthousiasmant, intelligent, informé, permettant une découverte fine de l’œuvre du poète observant la peinture de son…

Soi-même, toujours autre, par Jacqueline Salmon, photographe

©Jacqueline Salmon / Editions Loco Je connaissais mal l’œuvre de Jacqueline Salmon, des travaux çà et là, des ouvrages au hasard, mais je n’avais pas de continuité, de fils directeurs, je ne pensais rien. Par la grâce des Editions Loco, il est désormais possible en deux livres – un livre biographique de Sylviane Van de…

Le tigre est mort ce soir, par Yannick Le Marec, écrivain

La Chasse au tigre, 1615-1617, Pierre Paul Rubens Je ne connais pas toute l’œuvre du Nantais Yannick Le Marec, auteur en 2017 d’un très beau dialogue avec le photographe Thierry Girard intitulé Dans l’épaisseur du paysage (Editions Loco), mais Constellation du tigre, que publie Anne Bourguignon dans la collection « La Rencontre » chez Arléa, m’apparaît comme…

Continuer le visage, par Frédéric Pajak, dessinateur, écrivain, éditeur

© Anne Gorouben – 2020 « Si c’était moi qui toujours devais rester jeune, et si cette peinture pouvait vieillir !… Pour cela, pour cela je donnerais tout !… Il n’est rien dans le monde que je ne donnerais… Mon âme, même ! » (Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray, Albert Savine, 1895) Quel bonheur de commencer la journée…

Matières de Grèce et des images, par Jean-Christophe Bailly, philosophe

Waldemar Deonna « L’oubli fait partie du souvenir et le conserve comme une couche protectrice qui saute dès qu’on revient sur place. Sans cette couche protectrice les souvenirs se toucheraient et ce serait comme devenir fou. » Quel plaisir que de voyager en Grèce avec Jean-Christophe Bailly, dont les carnets et autres textes hellènes paraissent chez Arléa,…

La sensation de l’existence, par Françoise Nuñez, photographe

© Françoise Nuñez « Que ferait-on sinon exister ? » (A Valparaiso, Françoise Nuñez, Filigranes Editions, 2012) Parce que l’époque est infernale, virale, petite, restreinte, il est plus que jamais nécessaire de trouver les bons katas, les contrepoisons, les objets de secours. Comme on étend délicatement sur le tatamis son hakama, j’ai ainsi déployé devant moi, sur la…

Menschen, par Gérard Haller, poète

« c’était là. Regarde tout est là » Menschen (les gens, les hommes) est un très beau mot, devenu synonyme de douleur depuis que les Nazis ont décidé d’en priver une partie de l’humanité, leur préférant celui de Stücke (morceaux, pièces) pour désigner les Juifs qu’ils cherchèrent à exterminer. Je lis ainsi Menschen, de Gérard Haller, livre…

My chief happiness manager est un salaud, par la revue Lignes, n°62

Le dernier numéro de la revue Lignes (62), consacré aux « mots du pouvoir et au pouvoir des mots », est excellent, qui offre à ses contributeurs la participation à un dictionnaire critique permettant, à la façon de Victor Klemperer, ou de Eric Hazan, de faire un état des lieux des maux langagiers pourrissant notre…