Au Domaine, par Anne-Lise Broyer, photographe, papillon des bois

© Anne-Lise Broyer « Le phalène nocturne vole, ailé d’amour, vers l’ampoule électrique. » (Le Roi des aulnes, Michel Tournier, 1970) Avec une fine couture centrale laissant pendre deux fils en dehors de son corps, Le chant de la phalène (oraison), d’Anne-Lise Broyer, fait songer à un lépidoptère. Dans une très belle gamme de gris ayant bénéficié…

Une histoire vagabonde de la littérature romanesque, par Philippe Le Guillou, écrivain

Essai de critique subjective sur l’art du roman à travers les siècles, écrit par un lecteur assumant totalement ses goûts parfois hétérodoxes, Le roman inépuisable, de Philippe Le Guillou, est un éloge de la littérature comme capacité d’émerveillement. Entrée particulièrement enthousiasmante dans un domaine romanesque marqué par sa liberté et sa puissance protéiforme, cet ouvrage…

Métamorphoses en cours, par la poétesse Sylvie Nève, amie des bêtes

Vous me l’accorderez, un livre commençant par « C’est en écrivant que l’on devient écrevisse » (Hans Arp) est un drôle de zèbre. Donner la parole aux esprits animaux dessous notre peau, tel est l’objet de l’Abêtcédaire de la poétesse Sylvie Nève, trente-huitième publication de l’Arche de Noé brestoise Les Hauts-Fonds. Certains se réveillent cancrelat…

Les visions de Bernadette, par Marie Cosnay, conteuse

Dans Vendredi ou la vie sauvage (1971), Michel Tournier imagine une très belle scène : Robinson a découvert dans le fond d’une grotte un refuge où retrouver la volupté de son enfance chaque fois que des doutes et que la mélancolie l’assaillent. Dans Aquero, de Marie Cosnay, la grotte où tombe son héroïne joue un rôle…