Thomas Bernhard, le cataclysme, par Gemma Salem, écrivain

« Ah Fellini lui manque ! Marcello lui manque. Gainsbarre lui manque. Orson lui manque. Où sont passés les types comme ça ? » J’écris beaucoup, certes, mais je chronique bien moins de livres que je n’en reçois, tant nombre de textes publiés me semblent inutiles, mal écrits, naïfs, moimoiesques, pleins de bons sentiments, d’un humanisme facile, et franchement…

Une histoire du cinéma vagabonde, par Michel Ciment, critique, écrivain

Résume-t-on Une vie de cinéma quand l’auteur s’appelle Michel Ciment, maître de conférence honoraire en civilisation américaine à l’université Denis Diderot – Paris VII, auteur de nombreuses monographies (Kubrick, Angelopoulos, Losey, Rosi, Kazan, Schatzberg, Boorman, Campion), collaborateur à la revue Positif depuis 1963, parmi toute une foule d’autres activités et responsabilités (émissions de radio, participation…

Pathos, envoûtement indien, par Giorgio Negro, photographe

Pathos est le premier livre du photographe suisse d’origine italienne Giorgio Negro né il y a six décennies. Un premier livre, et un coup de maître, tant tout y est de vie intense, qu’il s’agisse des sujets représentés ou du cadrage, brut, ferme, de pur contact. Sensualité des images, du noir & blanc, des chairs,…

De la réalité absolue, par Alexandre de Mortemart, photographe

Vivant entre Londres, Calcutta et Paris, Alexandre de Mortemart est un photographe très inspiré par le cinéma, qu’il s’agisse de celui d’Orson Welles, d’Andreï Tarkovski et des maîtres formalistes russes, pour qui la dramatisation des lignes relève d’une énigme intime. Ses images au noir et blanc argentique, tirées avec beaucoup d’expressivité et de nuances par…

Une ballade havanaise, par Jean-Christophe Béchet, photographe

Après Trova, de Gilles Roudière (Lamaindonne, 2019) et Desmemoria, de Pierre-Elie de Pibrac (Xavier Barral Editions, 2019), Cuba est à l’honneur chez les photographes français. Dernier opus de haute sensibilité, Habana Song, de Jean-Christophe Béchet (éditions Loco), qui est une ballade mélancolique, un portrait de lumière noire de la capitale insoumise et usée. Commencé en…

Lee Chang-dong, cinéaste de la postmodernité coréenne, par Véronique Bergen, Antoine Coppola et Jean-Philippe Cazier

Je n’ai pas vu tous les films du cinéaste coréen Lee Chang-dong, mais j’aime apprendre, approfondir mon regard, aiguiser mon analyse. Réalisateur brillant à la filmographie célébrée dans les plus grands festivals internationaux – Green Fish (1997), Peppermint Candy (2000), Oasis (2002), Secret Sunshine (2007), Poetry (2010) et Burning (2018) -, Lee Chang-dong, qui fut…

Jeanne Moreau vivante, par Yvonne Baby, romancière et journaliste

Les amis de la mort annoncent la disparition de l’actrice et réalisatrice Jeanne Moreau, mais rien n’est plus faux, tant son visage éclate de beauté, d’intelligence vive et de malice, dès que nous songeons à lui. Yvonne Baby, romancière (Oui, l’espoir, A l’encre bleu nuit, Nirvanah) et journaliste splendide, notamment en tant que rédactrice en…