Être mordu, par Suzanne Doppelt, poète

« blanc sur blanc la lumière enlève les bords, métallique ou de plomb une couleur toxique sonne comme un silence dans ce cadre asséché, ils sont moitié immobiles entre le blé et le tabac trié enroulé et classé à même le sol antique tout pèse c’est un curieux sortilège domestique, un ennui si profond que doit…

Les enfants, les soldats et les fous, Mettray, identités d’une revue

« Toute éducation est d’abord une éducation à la joie, à la créativité et à la singularité. » (Rhizomatique, Stéphane Breton) Je ne sais pas qui lit la revue Mettray, mais cette publication d’apparence artisanale quasi intégralement conçue par Didier Morin à Valréas, dans le Vaucluse, est excellente. Le dernier sommaire (numéro de septembre 2020) fait picoter…

Transpirant jusqu’au cœur, par Simon Johannin, écrivain

© Simon Johannin « J’ai cueilli pour toi des fleurs et des médicaments / J’ai fait bleuir ta peau en la serrant trop fort / On ne faisait pourtant rien d’autre / Que bagarrer l’amour » Après deux livres remarqués pour leur beauté radicale et leur façon brute de d’exprimer la dérive des corps dans une époque…

La couleur des yeux de Paul Gauguin, par Serge Airoldi, écrivain

« Dionysos est parfois mis en scène chevauchant des juments bleues. » Parce qu’elles sont le fruit d’une culture libre et sauvage – et non en pot, comme le disait ironiquement Nicolas Bouvier -, certaines œuvres sont immédiatement des fêtes pour l’esprit. Ainsi Rose Hanoï, de Serge Airoldi, herbe folle poussée entre les pavés de…

Voyages à Rome, par Bernard Plossu, photographe

« Tout au 50 mm en noir et blanc, effets interdits, vision pure, classique – moderne quoi!» Il y a le monde, oui, peut-être, gisant là comme un pantin effondré, et le monde selon William Klein, Robert Frank, Walker Evans, Pablo Picasso, Jean Siméon Chardin, Giorgio Morandi, et Le Bernin, Borromini, Mimar Sinan. Il nous…

La longue route de sable de Jean-Guy Coulange, auteur-compositeur photosensible

Il faut savoir ralentir, ne pas tout enregistrer, essuyer des grains avec le sourire, écouter. Ecrire un peu, dessiner, photographier, et jeter, tamiser, garder. Après Je descends la rue de Siam (2016) et La Traversée (du paysage) (2018), Jean-Guy Coulange, le pérégrin des terres bretonnes, poursuit ses explorations sonores et sensibles à l’extrême pointe de…

Hommage au corbeau inconnu, par Guillaume Simoneau, photographe

Lorsqu’il était enfant, en 1982, les parents de Guillaume Simoneau adoptèrent des bébés corbeaux tombés de leur nid, oiseaux que sa mère prenait régulièrement en photo comme des membres de la famille. En 2016 et 2017, au printemps, à Kanazawa, au Japon, Guillaume Simoneau décida lui aussi de photographier des corbeaux, se souvenant en outre…

Eloge du corps vivant, par Bernard Andrieu, philosophe (1)

Philosophe et professeur de Staps à l’université Paris-Descartes/Université de Paris, Bernard Andrieu élabore une pensée parmi les plus stimulantes qui soient, proposant une réflexion d’ampleur sur le lien entre le corps vivant et la conscience que peut en avoir le corps vécu. Le chercheur appelle ainsi émersiologie l’éveil du corps vécu par l’intelligence du corps…