Une odyssée en eaux troubles, par Gérard Macé, écrivain

L’hygiénisme est l’autre nom de notre époque, puritaine, violente, haineuse, portée par le désir de mort. Au XIXème siècle, l’hygiène fait des progrès, faisant reculer les maladies les plus contagieuses, avant que de se transformer en impératif moral. Gérard Macé, cet esprit libre, voyageur, cultivé, en fait le thème de son dernier opus, Le navire…

Bondage, un art de l’attachement, par John Willie, photographe

C’est un livre dont on comprend immédiatement qu’il est pour ses éditrices, Nathalie Mayevski & Delphine Delastre, et leurs amies, un chouchou. Un livre sulfureux et secret, une tempête de délicatesse dans un gant de cuir noir, un contrebandier de la pensée à l’époque des calomnies sexistes. Pourquoi une femme attachée, liée, ligotée, peut-elle paraître…

La réinvention du lieu, par Azimut, projet du collectif Tendance Floue (3)

Le paysage est loin de n’être que pure extériorité. Bien au contraire, il se pratique, se vit, s’expérimente, entre accueil et résistance, rejet et appel. Les dériveurs du collectif Tendance Floue l’ont bien compris, qui depuis Montreuil se relaient pour retrouver par les pieds un état de disponibilité à ce qui est, ou arrive. Le…

Apprendre à vivre enfin, Cy Twombly, peintre des jouissances colorées

Nourri de culture classique – mythologies, littératures gréco-latines, poésie romantique et symboliste – et d’histoire des différents mouvements ayant construit son art, le peintre, photographe et sculpteur américain Cy Twombly (1928-2011) est un artiste d’autant plus précieux aujourd’hui que l’amnésie prolifère et que la noblesse d’esprit s’éloigne de notre temps à une vitesse vertigineuse. Charles…

Vivre avec la beauté, Herman Melville en bande dessinée

Taïpi, Un paradis cannibale, est une bande dessinée inspirée de l’œuvre éponyme d’Herman Melville publiée pour la première fois à Londres en 1846 – son plus important succès éditorial de son vivant. Placé sous les bons auspices du relativisme culturel des Essais de Montaigne (« Chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son usage. »), ce…

D.H. Lawrence, la sexualité et l’évangile de la vie

Il serait bien faux de voir en D.H. Lawrence, romancier et poète, auteur du beau et sulfureux L’Amant de Lady Chatterley (1928), un fieffé libertin, corrupteur d’innocences, grand seigneur d’écriture méchant homme de sens. Rien de plus erronée que cette vision d’un écrivain prônant une sexualité sans frein, et encourageant l’adultère au premier garde-chasse passant….