Esprit, es-tu là ? par Bogdan Konopka, photographe

©Jacqueline et Bogdan Konopka Bogdan Konopka est parti bien trop vite, à soixante-six ans, en 2019. Sa passion était intacte, et son regard plus sûr que jamais. Heureusement, son œuvre, représentée notamment par la galerie Les Douches à Paris, est aujourd’hui portée, protégée, diffusée par son épouse Jacqueline Konopka, dont la générosité et la foi…

A l’Est de nulle part, par Fabio Ponzio, photographe

« Le personnel des administrations, les manières et les visages des concierges jusqu’à ceux des directeurs, tous me regardaient comme des paysans parvenus. La police, les services secrets, les fonctionnaires du parti avaient beau être grossiers et contents d’eux, c’étaient encore à moitié des paysans. A force de les dresser, on ne leur avait guère enlevé…

Animal Farm, le poison du pouvoir, par George Orwell, écrivain

« Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d’autres. » Je relis très régulièrement La Ferme des animaux (1945), cette histoire de révolution animalière dans une ferme virant à la dictature, cette fable sur le stalinisme, la prise du pouvoir par les…

En Pandémie, par Barbara Stiegler, philosophe, et Philippe Forest, écrivain

« Le monde d’après, c’est un monde désinfecté mais pollué, c’est le monde d’avant mais en pire.  En plus hygiénique. En plus eugéniste. Exsangue. […] Une humanité saine, silencieuse, censurée d’émotions, centrée sur l’amnésie du leader. Son dogme. Ses insomnies (de guerrier). Elevée dans la haine de la dissonance. Et l’amour de la Javel. » (Alexandre Labruffe,…

La faux siffle sur la terre, par Patrik Ourednik, écrivain, ou le mentir vrai du «  Je me souviens »

« Je me souviens que pendant mon voyage en France en soixante-quatorze, je draguais les filles en leur disant : « Je viens de Tchécoslovaquie et j’aimerais faire l’amour avec vous. » Je me souviens que ça marchait : tout d’abord, elles m’interrogeaient sur la situation politique du pays. » Vingt-quatre chapitres, vingt-quatre années d’une vie formée, déformée, encadrée par la…

In lingua veritas, la langue du IIIe Reich, par Victor Klemperer, philologue, et Frédéric Joly, essayiste

J’ai mis plusieurs mois avant d’ouvrir le livre de Frédéric Joly sur le philologue et universitaire romaniste allemand Victor Klemperer, La langue confisquée. J’avais tort, c’est un livre excellent sur un auteur essentiel, ayant avec courage, précision, et obstination, noté durant tout le Troisième Reich, de Dresde où il résidait, le détournement de la langue…

Entre crime et sainteté, Dostoïevski, par Julia Kristeva

« Bien avant, et très tôt, Dostoïevski avait réalisé que l’explosion épileptique, ses auras, ses douleurs et peurs le mettaient au contact avec une dimension essentielle de la condition humaine : avec l’avènement et l’éclipse du sens. » J’ai connu une étudiante albanaise, venue en France dans l’espoir d’y étudier Sartre et Camus. Elle était…

Orient Express, un voyage intérieur, par Sarah Moon, photographe

Mannequin et photographe de mode, Sarah Moon est une artiste ayant développé un travail personnel remarquable, travaillant généralement au Polaroïd noir et blanc. Son dernier livre, publié chez Louis Vuitton dans la collection Fashion Eye, s’intitule Orient Express, hommage à une aventure ferroviaire symbolisant le raffinement et l’audace, voyage à travers l’Europe ayant généré de…

Politique et amitié, Panaït Istrati-Romain Rolland, une correspondance

On peut s’effrayer quelquefois de la grosseur des volumes des correspondances, 700 pages pour les lettres inédites (1804-1828) de François de Chateaubriand à Delphine de Custine et Claire Duras (Gallimard, 2017), 1950 pages pour la Correspondance 1854-1898 de Stéphane Mallarmé (Gallimard, 2019). Pourtant, la perspective de s’approcher de la matière même des écrivains (la vie,…

La mort me brûle, par Elias Canetti, écrivain de visions

« Pascal a atteint trente-neuf ans, je vais bientôt en avoir trente-sept. Si j’avais le même destin que lui, j’aurais tout juste deux ans devant moi, quelle hâte ! Il nous a laissés en vrac ses Pensées vouées à la défense du christianisme. Je veux rédiger mes pensées vouées à défendre l’homme contre la mort. » Le docteur…

Vérité des ruines, ruines de la vérité, par Muriel Pic

Ouvre l’œil, ne chante pas. (Hans Magnus Enzensberger) Ainsi s’ouvre le livre de Muriel Pic, Elégies documentaires, que les éditions Macula publient actuellement, dans une nouvelle collection dirigée par Jean-Christophe Bailly, « Opus incertum », ouverte au vertige de la multiplication technique des images, à la fiction, et à la prolifération des hypothèses interprétatives. Ouvrir l’œil et…