Esprit, es-tu là ? par Bogdan Konopka, photographe

le

001

©Jacqueline et Bogdan Konopka

Bogdan Konopka est parti bien trop vite, à soixante-six ans, en 2019. Sa passion était intacte, et son regard plus sûr que jamais.

Heureusement, son œuvre, représentée notamment par la galerie Les Douches à Paris, est aujourd’hui portée, protégée, diffusée par son épouse Jacqueline Konopka, dont la générosité et la foi envers le travail de son mari contribuent grandement à la réussite de l’exposition Bogdan Konopka, Leçon de lumière ayant lieu à Angers, au RU – Repère Urbain, jusqu’au 28 aout.

Il y a de terrifiantes Leçons de ténèbres musicales, dont on peut espérer, à force de pleurs et de prières, qu’elles mènent à la lumière.

Archi_Shanghai2004 (1)

©Jacqueline et Bogdan Konopka

L’artiste né à Wroclaw en Pologne, mais installé à Paris depuis 1994, a beaucoup photographié les villes, en Europe et en Asie, mais l’on constate ici que son sujet constant fut le dialogue de l’ombre et de la lumière, nourri d’une culture picturale très riche.

Le monde de Bogdan Konopka est un univers empli de présences, de formes considérées comme des êtres de pleine autonomie, d’une sorte de vide témoignant d’un appel spirituel intense.

Il y ici du silence, de la pudeur, des mystères, et une façon de convoquer l’Histoire des totalitarismes dans l’intimité des paysages.

Des bois coupés, des photographies rescapées (albums sauvés de la noyade, issus de sa propre famille), des fantômes, des corridors obscurs.

Clermont-Ferrand escalier

©Jacqueline et Bogdan Konopka

Des magasins aux devantures closes, une bibliothèque déserte, une nature de conte noir.

Un feu, des glyphes, des traces.

Des cartographies étranges, des statues fatiguées de poser, un livre aux pages effacées.

Maître en tirage, Bogdan Konopka soigne particulièrement les gris, et ces zones de contact entre la clarté et le néant, l’artiste ne craignant pas les expérimentations – prises de vue au sténopé, négatifs grattés au poinçon, cristallisations sur verre, pellicules périmées -, non bien entendu pour le chic, mais parce que le voir est toujours de l’ordre d’un miracle, comme la vie apparaissant, ressuscitée, dans les sels d’argent.

Arto_Les Perrières

©Jacqueline et Bogdan Konopka

Héloïse Conésa, conservatrice du patrimoine, chargée de la collection de photographie contemporaine à la Bibliothèque nationale de France, précise : « Accueillir les aléas du laboratoire comme ceux de la vie pour les sublimer en une création où selon l’adage de Lavoisier cher au photographe : « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Telle était la force de Bogdan Konopka dont le discours parfois solennel et grave sur l’état du monde, de l’Europe et de la Pologne en particulier, était toujours nuancé par une distance espiègle nourrie du plaisir récréatif de l’expérimentation. »

Il y a en effet chez ce photographe de nécessité, travaillant généralement à la chambre 4×5 ou 20×25, de sombres constats, mais aussi la conviction que l’art est un chemin de liberté, comme de révélation.

Tout est fixe parfois, mais tout danse, tout bruit, tout aspire à un vaste remuement, dans une colère retenue, un espace que l’obscurité densifie, une grâce qu’il est possible de toucher du bout des doigts et des yeux comme de la pellicule.  

On est à peu près seul dans la brume du temps, on est abandonné, et pourtant, il y a des ouvertures, des percées de lumière, des persistances de regards.

cat_konopka1.xlarge

Bogdan Konopka, Leçon de lumière, avant-propos de Nicolas Dufetel, préface de Héloïse Conésa, entretien entre Elodie Derval et Jacqueline Konopka, catalogue de l’exposition éponyme au RU – Repaire Urbain, 2021

Exposition visible jusqu’au 28 août 2021

RU – Repère Urbain

L’œuvre de Bogdan Konopka est représentée par la galerie Les Douches (Paris), Box Galerie (Bruxelles), Glaz Gallery (Moscou), Ofoto Gallery (Shanghaï) et Leica 6×7 Gallery (Varsovie)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s