Le glissement ininterrompu du regard, par Valie Export, plasticienne et performeuse féministe

Contre les conformismes, l’hypocrisie bourgeoise et le machisme, Valie Export, artiste autrichienne héritière des actionnistes viennois, utilise son corps et le médium photographique de façon expérimentale et provocatrice. Incarnant par ses performances l’atmosphère fiévreuse de recherche et de déconstruction des années 1960 et 1970, Valie Export est l’une des grandes figures de l’art contemporain porté…

De la vie stupéfiante, Temps Zero, une expérience photosonore, par Stéphane Charpentier son concepteur, et ses beaux amis

De plus en plus, sans chercher à s’aliéner à tel ou tel programme de subventionnement, loin des circuits économiques dominants, s’inventent des formes artistiques pour lesquelles l’expérimentation est un partage, une recherche de rencontres sensibles, des collaborations pariant sur la sincérité et l’émotion. Tel est le projet itinérant Temps Zero, initié en 2012 par le…

Les mange-pas-cher, ou Thomas Bernhard, l’isolé absolu

Pour analyser comme il se doit les œuvres de l’écrivain autrichien Thomas Bernhard (1931-1967), il faudrait être un fin musicologue, et être capable de transposer ses phrases sur une portée musicale afin de repérer les récurrences de structures, les répétitions de mots, les déplacements savants. La musique bernhardienne n’est nullement un ornement, quand le jeu…

Editer, rester vivant, hochroth-Paris, par Nicolas Cavaillès

J’ai découvert récemment, avec le plus grand enthousiasme, le catalogue des éditions hochroth-paris, structure éditoriale en expansion, née d’abord à Berlin. Consacrée à la poésie peu visible – expérimentale, du XVIe siècle, roumaine, albanaise, sarde, française -, hochroth-paris propose des livres d’une très grande qualité (contenu, maquette, impression), comme des bijoux baroques, rares et inspirants….

Ceija Stojka, numéro Z 6399 tatoué à Auschwitz, et rescapée

« Si je devais écrire tout ce que je pense, ça serait sûrement un livre infini de chagrin. » Il faut savoir gré aux éditions Isabelle Sauvage (Plounéour-Ménez, Finistère) de nous faire découvrir en français l’œuvre complète de Ceija Stojka (1933-2013). Après Je rêve que je vis ?, la publication de Nous vivons cachés, Récits d’une Romni à…

La légende de Mina Loy, femme libre, par l’écrivain Mathieu Terence

Après Le transhumanisme est un intégrisme (Le Cerf, 2016), De l’avantage d’être en vie (Gallimard, 2017), l’écrivain Mathieu Terence, décidément en pleine forme, signe chez Grasset une enthousiasmante biographique de Mina Loy, peintre et poétesse, femme suprêmement libre, dans la cruauté assumée de ses désirs. L’exergue, emprunté à William Shakespeare (La Nuit des rois) est…

La photographie comme pratique de débordement, par Vincent Delbrouck

Catalogue, du photographe belge Vincent Delbrouck est un livre hybride, parcouru de flux d’images très différentes, porteuses d’une puissance de réveil. Catalogue est un chaosmos, un bateau ivre, une installation baroque, un territoire sauvage et séduisant, éclatant de couleurs et de présences (végétaux, nymphes, villes). Régie par un principe de faux hasard, l’organisation formelle des…

Entre Narcisse et néant, l’œuvre complet d’Egon Schiele, par Tobias G. Natter

C’est un livre impressionnant de plus de sept kilos publié par la maison d’édition de Cologne, Taschen. L’initiative est privée, mais la portée publique considérable. Egon Schiele, sous-titré « Le provocateur mélancolique », est un ouvrage que l’on attendait depuis longtemps, tant l’œuvre du génial peintre viennois, aperçue et admirée çà et là, méritait un écrin à…

L’Histoire comme une torsion de feutre, par le romancier Eric Vuillard

Eric Vuillard fait partie de ces écrivains pour qui l’Histoire est d’autant plus intéressante à décrire, peindre, approcher, qu’elle est un spectacle à deviner, c’est-à-dire une succession de détails cachés dans la tapisserie. Les grandes déchirures procèdent ainsi d’une infinité de failles et de fautes de goût menant à la catastrophe. Après Tristesse de la…

Les bleus de la princesse, par le compositeur Arnold Schönberg

Si nous n’imaginons pas Arnold Schönberg, l’intimidant compositeur de La nuit transfigurée, en auteur de contes pour enfants, c’est que nous manquons certainement de clairvoyance, que nous confondons le sérieux avec le manque d’humour, et que nous avons oublié que le génie est une puissance d’enfance. Lorsque Ronny et Nuria, son fils et sa fille,…