Le jeu du Dorica Castra, par le photographe Mathieu Pernot

Lors des dernières rencontres d’Arles, l’exposition du travail photographique de Mathieu Pernot consacré à la famille rom des Gorgan fut un événement. La présence considérable dans le cadre des membres de cette famille impose une sorte de fascination immédiate. Le cadre ? Autant dire un défi à la liberté de fond d’individus refusant d’instinct le fichage…

Arrêter Hérode, peindre les Rois mages, par Roger Salloch, romancier

Le premier livre en français de l’écrivain américain Roger Salloch, Une Histoire allemande, est un coup de maître, dans le sens d’un peintre de vision se distinguant immédiatement des faiseurs de pages. Couches, sous-couches, traits précis, art des couleurs, pointe fine des détails, installation du cadre, ellipses, silences, conscience des nécessités aristotéliciennes du récit, font…

Soth Polin, romancier cambodgien, et branleur de langue

Alors là, on arrête tout, tout de suite, mais vraiment tout, il faut que je vous passe un nom, celui de Soth Polin, écrivain cambodgien de 74 ans vivant aujourd’hui sur la côte ouest des Etats-Unis, appelez un taxi, c’est peut-être lui, auteur d’un livre culte écrit à la fin des années 1970, L’Anarchiste, de…

La collection Photo Poche, ou l’éloge de l’intelligence sensible

Que faire si, suite à une guerre nucléaire de grande ampleur, vous deviez vivre pour le restant de vos jours dans une île déserte préservée des radiations ? Emporter la totalité des volumes de la Bibliothèque de la Pléiade (Gallimard), et les 157 titres de la collection Photo Poche (Actes Sud), Kaaba des photographes, petits blocs…

Mein Glaube, la profession de foi du romancier et éveilleur Hermann Hesse

« Il n’existe évidemment qu’un Dieu, une vérité unique, que chaque peuple, chaque époque, chaque individu reçoit à sa façon, et qui ne cesse de prendre des formes nouvelles. L’une de ses formes les plus belles et les plus pures est assurément celle du Nouveau Testament, par quoi j’entends du reste uniquement les Evangiles, plus que…

Un costume d’images pour franchir l’abîme, par la photographe Anne Golaz

Dédié à la période de l’enfance, mais aussi à sa famille paysanne, Corbeau de la photographe suisse Anne Golaz est une méditation sur le temps et son il était, entre l’irrémédiable de la disparition et la reconstruction mémorielle qu’offre sous forme de livre – publié par les indispensables éditions londoniennes MACK – un dispositif artistique…

De la plasticité du mot figura, par le philologue allemand Erich Auerbach

Figura, d’Erich Auerbach (1892/1957), est une œuvre d’exil, publiée pour la première fois sous forme d’article en 1938, alors que le critique et philologue allemand spécialiste de Dante, vit en exil à Istanbul. Les éditions suisses Macula avaient publié cet important travail en 2003, mais le livre était introuvable. Le voici de nouveau disponible, c’est…

La pensée du mythe, contre la castration de l’intellect, par Walter Friedrich Otto, et Pascal David

C’est à l’initiative de Pascal David, philosophe et traducteur, qu’ont été rassemblés sous le titre générique d’Essais sur le mythe quatre textes courts consacrés par le philologue allemand Walter Friedrich Otto à la pensée mythique. La nouvelle publication aux éditions Allia de cet ouvrage, dans une traduction remaniée, est un événement, tant nous peinons parfois…

Monet collectionneur, une aventure de la volupté

Je suis peut-être sensible comme un premier communiant à l’instant du sacrifice (et pourtant), mais lorsque j’ouvre le catalogue consacré à la collection d’œuvres d’art du peintre Claude Monet (exposition à voir actuellement au musée Marmottan), j’ai la chair de poule, tant ce qui s’offre à mes yeux m’apparaît comme un trésor d’intelligence sensible capable…

Chercher sa place, la trouver, la perdre, par Raymond Depardon, photographe

Encore Raymond Depardon ? Oui, encore. D’aucuns s’étonnent, s’énervent, de l’omniprésence médiatique du photographe et réalisateur Raymond Depardon, trustant les plus beaux espaces d’édition et d’exposition au grand dam de ses confrères moins fortunés. Après soixante livres, vingt longs métrages, son esthétique serait connue, répétitive, lassante. Quelle erreur ! Il y a en Raymond Depardon un continent…

Frapper contre la coquille, par la philosophe Simone Weil, aimée de Dieu

Dans le flux des livres qui arrivent chaque jour, certains titres, certains noms vous arrêtent immédiatement, comme une possibilité d’espoir, d’éveil, d’apaisement. Ainsi celui de la philosophe Simone Weil, dont la vie fut si absolue qu’elle la perdît en août 1943, à Londres, à trente-quatre ans, après avoir rejoint la France libre du Général de…