Ma vie selon les autres, par Eric Tabuchi & Nelly Monnier, artistes

98_de-livre6-copie

© Eric Tabuchi & Nelly Monnier / Poursuite Editions

Il faut des gestes d’exorcisme, des actes de magie blanche, des propositions de contre-allée.

Durant le confinement, Eric Tabuchi et Nelly Monnier ont imaginé une parade à l’enfermement, proposant aux internautes de télécharger leurs silhouettes, de les insérer dans les décors qui leur convenaient, puis de leur renvoyer ces photos souvenirs.

Ils ont ainsi voyagé en plusieurs centaines d’endroits, agrandis, déplacés, divertis par la puissance de la fiction.

98_de-livre5-copie

© Eric Tabuchi & Nelly Monnier / Poursuite Editions

Dix-neuf silhouettes étaient téléchargeables, reprises par une foule d’anonymes, et quelques amis artistes (Thierry Girard, Annakarin Quinto, Thomas Sauvin, Julien Nédélec…).

Toutes les propositions n’ont pas été retenues, certains noms reviennent plusieurs fois, il y a eu choix.

Décor-Export, publié par Poursuite, est donc à la fois une fantaisie joyeuse, et un contrepoison.

98_de-livre-3-copie

© Eric Tabuchi & Nelly Monnier / Poursuite Editions

Le catalogue pourrait être d’un magasin de la grande distribution, mais il n’y a rien à vendre, plutôt tout à voir et savourer.

Neuf stickers accompagnent le volume, que l’amateur placera à telle place ou telle place, dans le livre, sur son frigidaire ou à l’arrière de sa voiture.

Il y a ici un imaginaire rappelant le film de Jack Arnold, L’homme qui rétrécit (un nuage atomique, des personnages rapetissés), et un humour néo-dadaïste très communicatif.

413 vignettes : il y a de quoi s’amuser, s’étonner, dériver.

La réalité sociale la plus dure apparaît parfois (des violences policières, des destructions), ou au contraire la plus poétique (la gare de Saint Amour, une cascade, un champ, un nuage), mais le principe est celui de la métamorphose, du collage incongru, de l’ouverture des possibles.

98_de-livre7-copie

© Eric Tabuchi & Nelly Monnier / Poursuite Editions

Eloge de la créativité en chacun – nul besoin d’être artiste pour faire de l’art -, Décor-Export, nourri de l’impulsion première de ses deux auteurs, est un formidable champ d’expérimentation.

Les voici sur un drôle d’animal.

Lui : « T’inquiète petit pangolin, trop mignon, on est végan ! »

Elle : « Tu crois qu’il a compris ? Pour le rassurer, on devrait peut-être lui dire en chinois, non ? »

Chaque scène est une invitation à la liberté, le vaste polyptique de cet ouvrage free style faisant le portrait décalé d’une société alors enfermée, comme une entrée fantastique dans un inconscient collectif exposé à tous vents et regards.

Souhaitons qu’il n’y ait pas de tome 2, ou peut-être si, au contraire.

La dernière image est une copie d’écran d’ordinateur. Des icônes, une vaste prairie sur laquelle les protagonistes se reposent, et ce message d’alerte en plein milieu : « Vous allez quitter le confinement de manière définitive ! »

Cliquer ok, ou fermer la fenêtre.

008043232

Eric Tabuchi & Nelly Monnier, Décor-Export, Poursuite Editions, 2020 – 56 pages, 9 stickers

Poursuite

98_de-livre10-copie

Eric Tabuchi – site

Nelly Monnier – site

logo_light_with_bg

Se procurer Décor-Export

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s