Pays Basque, un cri d’origine, par Jon Cazenave, photographe

Galerna002

© Jon Cazenave

C’est un livre de sensations violentes, immergeant le spectateur dans le tohu-bohu de ses images aux contrastes forts.

L’œuvre d’un homme, Jon Cazenave, témoignant de l’âme de son peuple, le Pays Basque.

Peuple d’un pays où la nature semble sacrée, sans compromis, encore moins de compromission.

Galerna001

© Jon Cazenave

Galerna doit se regarder, s’imaginer, se rêver tous chakras ouverts, en acceptant de se laisser dérouter, renverser, inquiéter.

Car cet ouvrage aux images d’outre-tombe, d’outre-vie, de sur-vie, est un bloc de beauté brute et d’inconnaissable.

De la mer, des montagnes, des ciels qui sont des cieux.

Galerna005

© Jon Cazenave

De la moire, de la mémoire, des pierres et des arbres.

Des vallons buissonneux comme des pubis, des cascades de fécondité, des lumières d’aube de l’humanité.   

Galerna est un cri d’origine, de mise au monde.

Galerna006

© Jon Cazenave

L’air entre pour la première fois dans les poumons, les brûle, l’enfant né des eaux pleure, le Pays Basque est né.

La lumière se lève sur des terres vierges, des armées d’arbres en guenilles, des alignements rocheux.

On est ici dans le temps long du mythe, dans le grognement savant des primitifs, avant que la parole ne vienne obvier les sentiments.

Galerna010

© Jon Cazenave

Christ est probablement né et mort en ces landes fantastiques, dans la tempête et le déchaînement des marées d’herbes arrachées.

Le temps est une griffure anthropomorphe, une page qui se déchire, un corps qui s’oublie.

Jon Cazenave construit un chaosmos, un bouillonnement de démesure, un éclaboussement d’oiseaux annonciateurs d’un vaste tremblement intime.

Galerna009

© Jon Cazenave

Des visages se frottent aux cavités pariétales, laissent des traces, entrent dans le grand mystère de l’art de nécessité.

En ce pays de Galerna, on ne triche pas, on ne s’étreint pas du bout des doigts, on se heurte, s’offre totalement, se promet des renversements ultimes.

Il y a des bancs de sardines comme il y a des bancs d’hommes naviguant de concert, des visages apparaissant dans le noir d’un théâtre originel, ceux des pères et mères, des amis, des militants persécutés.  

Galerna004

© Jon Cazenave

Des visages de martyrs, d’enfants du pays emprisonnés, célébrés par le chœur d’un peuple fier et malmené.

Galerna avance dans le tragique, le non négociable, la lutte.

Les corps sont couverts de boue, des géants de graphite plongés dans une abstraction géométrique aux lignes puissantes, un réseau dense de racines et de feuilles.

En ce pays d’intensité, tout est regard, roche et nuage, forêt et mains négatives.

Galerna003

© Jon Cazenave

Chevaux de Przelawski et joueurs de pelote sont contemporains, la mort est une blague.   

Les photographies noir & blanc de Jon Cazenave possèdent un grain épais, post ou pré-atomique, il faut les respirer, les caresser, les mâcher symboliquement comme des fruits étranges gorgés de pépins.

Galerna est un hymne au peuple euskarien comme fragment d’universel.  

Galerna007

© Jon Cazenave

Fannie Escoulen ne s’y trompe pas, son texte est superbe : « Jon Cazenave entre en photographie, comme on entre dans les ordres, au milieu des années 2000, alors que son avenir le prédestine à un tout autre chemin. Mais la tension inextricable de son territoire, vécue et subie depuis l’enfance, l’encourage à passer à l’acte. Ce sera par la photographie, sa seule issue possible pour admettre la complexité de son pays, qu’il trouvera comment exorciser la colère qui l’envahit. »

Galerna_couv_OK

Jon Cazenave, Galerna, textes Kirmen Uribe et Fannie Escoulen, bilingue français-anglais, Atelier EXB / Dalpine, 2020, 256 pages – 144 photographies N & B et couleurs

Jon Cazenave Photography

Lien vidéo Galerna

Atelier EXB – Jon Cazenave

Galerna008

© Jon Cazenave

Exposition à la Kutxa Tabakalera Fondation, San Sebastian – novembre 2020 – janvier 2021

Kutxa Tabakalera

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s