La Clef, cinéma occupé, par le duo Vivien Le Jeune Durhin – Antonin Faurel, graphistes, et les éditions Autonomes

Photos_livre_la_clef_cinéma_occupé_8

 ©Editions Autonomes

C’est un objet-livre superbe – couverture rigide rose entoilée et sérigraphiée montrant, à l’encre rouge, des doigts tenant fermement une clef faisant également poing américain -, réalisé sans aucun soutien institutionnel, mais avec le talent des graphistes auteurs Vivien Le Jeune Durhin & Antonin Faurel, ouvrage d’art qui est probablement le plus beau des éditions brestoises Autonomes.

Un livre au contenu passionnant célébrant l’expérience collective d’une résistance contre l’absurde, la cupidité, la bêtise, le manque d’ambition et de partage.

Son titre en explicite le sujet : La Clef, cinéma occupé.

Photos_livre_la_clef_cinéma_occupé_9

 ©Editions Autonomes

Photos_livre_la_clef_cinéma_occupé_10

 ©Editions Autonomes

Cinéma historique situé au cœur du Quartier latin, à Paris, La Clef, lieu de culture et de citoyenneté pendant plus de cinquante ans, a été contraint d’arrêter ses activités en 2018, le propriétaire des murs cherchant à la revendre.

Pour l’association à but non lucratif Home Cinéma – 8000 adhérents, 100 bénévoles, 20 000 entrées, plus de 300 séances, 100 cinéastes invité-e-s, qui l’occupa illégalement pendant dix-neuf mois, il était impensable que cette zone franche disparaisse.

Des étudiant-e-s, des riverain-e-s, des artistes, des professionnel–le-s de la profession, des spectateurs concernés [j’arrête ici l’écriture inclusive] se mobilisent pour que survive le dernier cinéma associatif de Paris, combat à l’issue encore incertaine à ce jour.

Photos_livre_la_clef_cinéma_occupé_16

 ©Editions Autonomes

Photos_livre_la_clef_cinéma_occupé_19

 ©Editions Autonomes

Une programmation s’invente : projection à prix libre d’un film par soir à 19h30 – des œuvres d’auteurs peu montrées, très souvent transgressives -, suivies si possible de débats avec le public.

« Pendant le premier confinement, précisent les éditions Autonome, un cycle de programmation hebdomadaire en plein air illumine la façade du cinéma, provoquant une couverture médiatique internationale. À mesure que la crise sanitaire et les décisions gouvernementales fragilisent le monde de la culture, en France et ailleurs, la lutte qui anime La Clef Revival devient un symbole de résistance qui dépasse frontières et enjeux locaux. »

Composé sur plusieurs types de papier, avec des techniques d’impression différentes – offset, riso scanné, couverture à la main -, comme un hymne à la diversité -, La Clef, cinéma occupé, est un livre immersif.

Photos_livre_la_clef_cinéma_occupé_23

 ©Editions Autonomes

Fauteuil, écran, moquette murale autour de l’écran, lavabos, ordinateur, téléphone rouge, et des pénombres, des lignes courbes, des néons, des tuyaux d’aération, des pièces plutôt obscures : s’agit-il de quelques photogrammes du nouveau film du réalisateur de Blue Velvet ? Non, plutôt d’un écrin pour des films exigeants, audacieux, uniques.

En nuances de gris argenté, voici les clandestins, les militants, le public du Troisième type, les terroristes, les autonomistes, les sauveurs.

Des assemblées générales, des prises de paroles, des masques et des micros.

Des barbus, des brunettes, des drôles de zigs.

Photos_livre_la_clef_cinéma_occupé_26

 ©Editions Autonomes

Des cinéphiles, des fous d’art, des petits frères d’Antoine Doinel le buissonnier.

On tient un point, on ne le lâche pas, on écrit : « Les luttes aussi sont contagieuses. »

Voici la jeunesse insurgée de 2021. Comme en 1968 ?

Gloire aux squatteurs, aux démerdards, aux noceurs, aux empêcheurs de capitaliser en rond.

Ici, on peut sentir la possibilité de l’amour et des pensées libres.

Photos_livre_la_clef_cinéma_occupé_38

 ©Editions Autonomes

On crie, on s’invective, on joue la comédie, on rit, on est les plus sérieux du monde.

La programmation aussi se décide en collectif, tous les mois.

« Les formes sont variées, écrit Inès Sarah Maalèj, allant des grosses productions aux plus modestes, du court au moyen métrage, en passant par le film expérimental. Cinéma français, chilien, espagnol, italien. Cinéma féministe, cinéma militant, cinéma de divertissement, cinéma d’horreur et cinéma pornographique. On y programme aussi des œuvres qui n’ont pas de visa d’exploitation – pour offrir une place et un espace à ces films habituellement invisibles. Alternatifs. Oubliés. Sans moyen ni budget. On y défend l’idée que le cinéma est protéiforme, tout comme devraient l’être ses lieux de production, de diffusion et d’accueil. »

Il y a beaucoup de jeunes ici, des normaliens, des chômeurs, des étudiants, des passionnés, des non-affiliés.

Photos_livre_la_clef_cinéma_occupé_40

 ©Editions Autonomes

En fin d’ouvrage, les voici, très beaux, portraiturés par Hugo Denis-Queinec en couleur, en majesté, en visage d’irréductibilité : les Occupants.

Un cinéma pour les bobos ? Non, pour une rue, pour un quartier, pour tous, pour maintenant, pour demain.

Un lieu expérimental autogéré, un espoir, un coin planté dans la gorge des spéculateurs.

Photos_livre_la_clef_cinéma_occupé_6_carré

La Clef, cinéma occupé, par les graphistes Vivien Le Jeune Durhin & Antonin Faurel, portraits photographiques Hugo Denis-Queinec, état des lieux photographiques Nathalie Bihan & Vivien Le Jeune Durhin, texte Inès Sarah Maalèj, avec la participation active et la contribution de l’association Home Cinéma / La Clef Revival, Editions Autonomes, 2021, 160 pages – 750 exemplaires

Photos_livre_la_clef_cinéma_occupé_4

Editions Autonomes

Photos_livre_la_clef_cinéma_occupé_43

 ©Editions Autonomes

La Clef revival

Hugo Denis-Queinec – site

logo_light_with_bg

Se procurer La Clef, cinéma occupé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s