J’aimais l’en-allée haletante et me sentir très erratique, Victor Segalen par Thierry Girard, photographe

Pendant longtemps l’œuvre de Victor Segalen (1878-1919), médecin militaire de la marine et écrivain, ne concerna que quelques privilégiés, ou chanceux. Des noms circulent, dont s’emparent des messagers, le poète cosmographe Kenneth White, le photographe Thierry Girard. Sensible aux notions segalenienne d’en-allée et de divers, l’auteur du récent Le monde d’après aux éditions Light Motiv…

Arrêter le temps, suspendre la mort, par Wright Morris, photographe

« L’œil qui se délectait jadis du monde visible et s’efforçait parfois de l’accueillir, cherche-t-il aujourd’hui le réconfort et le trouve-t-il dans l’image photographique ? Le fait que nous voyions les « images » mieux que le monde autour de nous est à la fois l’un de nos points faibles et l’une de nos sources…

La nuit leur appartient, Astropolis, par Yves de Orestis, photographe

Astropolis est le plus grand festival techno de France. Il se déroule à Brest et dans ses environs depuis vingt-cinq ans. 1994 : première rave party (lire aussi mon article sur Lunacy, de Meyer, éditions Loco, 2019) 1997 : la fête prend encore de l’ampleur, le château néo-gothique de Keriolet près de Concarneau étant investi…

Le Nord, quarante après, par Thierry Girard, photographe

Il faut espérer qu’un jour, au milieu de la place où s’installe habituellement la ducasse, à Auchel, Méricourt, Harnes, Loos-en-Gohelle ou Pernes en Artois, dans ces Hauts-de-France si ambitieusement nommés (Madame la Marquise, détendez-vous un peu, vos collants sont troués), sera édifié un monument rendant hommage à Eric Le Brun et son équipe des éditions…

Métamorphoses en cours, par la poétesse Sylvie Nève, amie des bêtes

Vous me l’accorderez, un livre commençant par « C’est en écrivant que l’on devient écrevisse » (Hans Arp) est un drôle de zèbre. Donner la parole aux esprits animaux dessous notre peau, tel est l’objet de l’Abêtcédaire de la poétesse Sylvie Nève, trente-huitième publication de l’Arche de Noé brestoise Les Hauts-Fonds. Certains se réveillent cancrelat…

Trouble every day, par Stéphane Mahé, photographe

Il y a un mystère Stéphane Mahé, photographe parlant si simplement, si modestement, d’un travail remarquable. Proche de la peinture, son univers esthétique est fait de touches de couleur, de négociations fines entre les ombres et les lumières, de silhouettes lointaines. L’œil s’égare dans tant de volupté et de richesse chromatique. Somewhere, son deuxième livre…

Une poétique de la pirouette, Nathalie Bihan, éditrice

Comme le disait Gabriel Gauny, ou Jacques Rancière, ou Joseph Jacotot, la base de l’autonomie, c’est l’autonomie de la base, soit celle de Nathalie Bihan, jeune éditrice brestoise ayant décidé d’éditer en toute liberté des livres de propos et de formes très divers. Son coup d’envoi, Ricochets, du photographe Guy Le Querrec, incarne avec brio…

Le bel amour des hommes, par Vincent Gouriou, photographe

Une des plus belles expositions photographiques du moment a lieu à Brest (Finistère), dans une de ses vieilles demeures, la Maison de la Fontaine. Elle est de Vincent Gouriou, qui a travaillé avec les associations DIVERSGENRES et AIDES, ainsi qu’avec des infirmières du CHU, sur les lieux de rencontres extérieurs d’hommes ayant des rapports sexuels…

L’image comme partage et émancipation, par Thomas Bouquin et Grégory Valton, artiste, éditeur

Fondateur de la maison d’édition Paris-Brest Publishing, Grégory Valton s’intéresse à la fragilité heuristique du projet artistique. Son premier livre publié, Le Roc d’Ercé, du Québécois Thomas Bouquin est un ouvrage de peu et pourtant d’importance, un dialogue fin entre deux lieux très éloignés géographiquement, le village d’Ercé en Ariège, et Central Park à New…