Tierra Magica, nef des fous, par Yannick Cormier, photographe

SELECT (5)D

©Yannick Cormier

« C’est le temps de la chair, de la luxure et du libertinage. C’est le moment du chaos, de la diversion et  de la permissivité. » (Cristina Garcia Rodero)

Il y a incontestablement, comme diraient les universitaires, un tropisme carnavalesque chez les éditions Light Motiv.

Après Karnaval Jacmel, de Corentin Fohlen (2017) et Quand vient le carnaval, de Pierre Volot et Marie Genel (2018), paraît Tierra Magica, ouvrage de Yannick Cormier consacré aux rituels et mascarades du nord-ouest de l’Espagne ayant lieu chaque année à la fin de l’hiver.

SELECT (8)G

©Yannick Cormier

L’impression est celle du surgissement d’un monde très ancien, précapitaliste, organisant des cérémonies pour célébrer les forces de la nature et permettre à celles des hommes de déployer pleinement leurs visions les plus fantasmatiques.

Ce sont des processions étranges de déités inquiétantes et de créatures inassimilables.

Alternant portraits d’hommes masqués, grimés, métamorphosés, et beaux paysages de brume – magnifiques tirages de Romane Angelo -, Tierra Magica est un livre très inattendu, en cela réjouissant, en notre époque si plate, si soumise aux calculs les plus médiocres.

SELECT (23)G

©Yannick Cormier

Ici, pas de raison raisonnante assassine, mais un arrière-monde peuplé d’êtres fantastiques provoquant l’effroi de qui les regarde. 

On est du côté de l’animisme, de l’esprit des bois et des animaux, de la haute civilisation de la sauvagerie sylvestre.

L’hiver a jeté son manteau de froidure et de pluie, il s’agit maintenant de réveiller la belle endormie, de la piquer au vif, de l’exciter un peu en faisant monter la sève.

SELECT (20)D

©Yannick Cormier

Réalisées en argentique et au moyen format, les photographies de Yannick Cormier expriment une indocilité, une drôlerie, une impertinence païenne qui perturbe les esprits si pauvrement moraux que nous sommes devenus.

Nous sommes en Castille-et-Leon, en Galice, en Extremadura, en Navarre, et parfois aussi au Portugal.

Les diables sont de sortie, les esprits chtoniens éructent, il y a du bruit et de la folie dans l’air.

SELECT (28)D

©Yannick Cormier

Yannick Cormier parvient à saisir les formes d’une culture populaire encore vive malgré l’arasement et le nivellement causés par la société de consommation.

Ici, c’est la menace, la peur, et la joie du débordement.

« Le 3 février 1937, en Espagne, précise Candice Moise, le général Franco ordonne l’interdiction des carnavals jusqu’à nouvel ordre. La menace de rébellions populaires que permettait cette fête lui a semblé plus urgente à contrer que la crainte des partis opposants (interdits en avril de la même année). La suppression des mascarades fut confirmée en 1940, et non invalidée avant la mort du chef d’Etat en 1975. »

SELECT (19)G

©Yannick Cormier

Voilà, on le comprend, Terra Magica est un livre d’insurrection politique, un appel à ne pas perdre les beautés de l’archaïque pour les sirènes d’une modernité trop souvent vile.

w

Yannick Cormier, Tierra Magica, texte (espagnol/français) Candice Moise, postface Cristina Garcia Rodero, direction éditorial Eric Le Brun, assisté d’Elodie Collet, design graphique Lucie Baratte, 2021, 140 pages

Yannick Cormier – site

SELECT (54)D

©Yannick Cormier

Editions Light Motiv

logo_light_with_bg

Se procurer Tierra Magica

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s