Forget me not, le Vietnam du photographe Abbas

Miami, août 1972 : « Les premières Vietnamiennes que je vois sont les jeunes femmes d’un groupe de théâtre, habillées de noir et coiffées du chapeau conique des paysannes. Elles portent chacune dans leurs mains une poupée blessée, afin de protester contre les horreurs de la guerre. Elles marchent devant une haie de policiers casqués…

Magnum Chine, une tectonique des plaques

La valorisation des archives de l’agence Magnum est une activité à plein temps, et hautement légitime sur un plan historique en dehors des pures préoccupations financières. Alors, quand arrive la perspective de Noël, qui se prépare des mois voire des années en avance, arrive aussi l’occasion d’un nouveau grand brassage monographique ou thématique, par exemple…

La mort en été, par le photographe OIivier Kervern

Avec beaucoup de franchise, le photographe Olivier Kervern a accepté de répondre à mes questions, la lecture récente de son deuxième livre, La mort en été, m’ayant enchanté. Beauté géométrique des compositions en noir & blanc, force du soleil et des ombres, influence du cinéma italien des années 1960, sentiment du tragique existentiel font de…

Une poétique de la pirouette, Nathalie Bihan, éditrice

Comme le disait Gabriel Gauny, ou Jacques Rancière, ou Joseph Jacotot, la base de l’autonomie, c’est l’autonomie de la base, soit celle de Nathalie Bihan, jeune éditrice brestoise ayant décidé d’éditer en toute liberté des livres de propos et de formes très divers. Son coup d’envoi, Ricochets, du photographe Guy Le Querrec, incarne avec brio…

La drôlerie de l’humaine condition, par Richard Kalvar, photographe

Né à Brooklyn en 1944, installé à Paris, Richard Kalvar, cofondateur en 1972 de l’agence Viva, intègre en 1975 l’agence Magnum. Son travail est étonnant, drôle, profondément humain sans mièvrerie. Abusivement assimilé au mouvement de la street photography, Richard Kalvar pose sur le monde un regard facétieux, plus proche de la mise en scène que…

L’art n’est pas une mastication, par Sergio Larrain, photographe

« Une évaluation immédiate des relations et des distances » (Henri Cartier-Bresson) Le chilien Sergio Larrain, décédé en 2012, est l’un des géants de l’histoire de la photographie. Aussi la réédition en fac-similé, dans une très belle présentation sous coffret, de son premier livre, El rectangulo en la mano (1963), est-elle une excellente nouvelle, tant on peut…

D’une Belgique carnavalesque et mélancolique, par le photographe Harry Gruyaert

Roots est un des best-sellers du photographe belge cosmopolite (Maroc, Inde, Japon…) Harry Gruyaert, publié une première fois en 2012, vite épuisé, et réédité aujourd’hui par Xavier Barral accompagné de vingt-et-une images inédites. Roots est un blues belge, soit un voyage, du noir & blanc à la couleur, aux sources d’une mélancolie teintée d’un humour…

La photographie comme relation humaine, par Susan Meiselas

« Quel que soit notre degré d’implication, la réalité nous échappe. » Pour comprendre la personnalité et la démarche esthétique de la photographe américaine Susan Meiselas, il faut s’attarder sur son autoportrait de 1971 faisant songer à une image de Francesca Woodman. La jeune auteure née en 1948 à Baltimore y apparaît dans toute sa grâce, jambes…

The Spirit of Alec Soth, photographe extatique

Sleeping by the Mississipi, du photographe Alec Soth est un livre dont le succès public et critique ne se dément pas, depuis sa première publication par Steidl en 2004. Les éditions MACK nous donnent aujourd’hui la chance de redécouvrir ce travail magistral à la faveur d’une nouvelle édition de superbe facture (la quatrième), comprenant deux…

Guy Le Querrec, pont africain

Le photographe Guy Le Querrec de l’Agence Magnum (depuis 1976) est un voyageur cosmopolite doublé d’un amoureux fervent de l’Afrique. Ayant accompagné dans plus de vingt-cinq pays d’Afrique le trio Aldo Romano, Louis Sclavis et Henri Texier (spectacle Root africaine dont il est l’initiateur), sa connivence avec ce continent est une évidence. Sensible aux états…