Être amants, par Gustave Courbet, une exposition au musée Marmottan Monet

« Elle est laide de près et je ne m’étonne pas que mon fils ait été suffoqué par sa présence, mais quand elle dit des vers, elle est adorable. » (Madame de Sévigné, Correspondance, lettre du 15 janvier 1672) Il me plaît de chercher dans une exposition l’œuvre qui ne me quittera plus, et que j’espère retrouver…

Tout ange est d’angoisse, par Rainer Maria Rilke, poète

« Qui donc, si je criais, m’écouterait dans les ordres des anges ? Et même si l’un d’eux me prenait soudain sur son cœur, je périrais sous le coup de son existence tellement plus forte que la mienne. Car le beau n’est que la porte de l’angoisse, ce seuil dont nous nous approchons tout juste, et, nous…

L’amant arabe, par Patrick Autréaux, écrivain

La femme à barbe, 1631, José de Ribera « Parce qu’il m’apportait quelque chose d’unique, qui ne fut pas l’amour et n’aura pas été seulement le sexe mais une avancée presque chaque fois renouvelée vers une limite imprévue, l’impatience de sa venue, surtout quand il ne venait pas, si elle passait forcément par les étapes…

1937, une année particulière, par Paul Léautaud, écrivain

Je ne sais pas vraiment pourquoi je continue à lire Paul Léautaud. Pour le monument qu’est son journal littéraire (18 tomes, sans compter les contre-allées) ? Pour sa défense inconditionnelle des bêtes, qu’il recueillait volontiers dans son pavillon de Fontenay-aux-roses ? Pour ce qu’il révèle d’un certain esprit français, entre pointes brillantes et bassesses (antisémitisme, attitude pro-allemande…

Anastasiia, mon bel amour, ma déchirure, par Christian van der Kooy, photographe

© Christian van der Kooy / The Eriskay Connexion Anastasiia, du photographe hollandais Christian van der Kooy, est un livre éminemment touchant, d’une douce et déchirante mélancolie. Il narre en un double régime d’images – des captures d’écran lors de conversations ayant lieu par Skype, et des photographies documentaires prises entre 2009 et 2016 –…