Tribu, tout est sacré, par Stéphane Lavoué, Bertrand Meunier et Patrick Tournebœuf, photographes

Tine et Marc Verstraete, propriétaires du vignoble Château Castigno, situé à Assignan, dans l’Hérault, ont demandé à trois artistes de grand talent (sur proposition de Gilles Coulon, du collectif Tendance floue), Stéphane Lavoué, Bertrand Meunier et Patrick Tournebœuf, de photographier leur domaine, à l’occasion de l’édification d’une nouvelle cave dessinée par l’architecte Lionel Jadot –…

L’ordre du désordre, She’s Lost Control, par le collectif Tendance Floue et Charlotte Guy, éditrice

La seconde livraison du projet « She’s Lost Control », conçu par Charlotte Guy, fondatrice de la maison d’édition Charlotte sometimes, est un travail radical issu d’une recomposition très rock des archives de l’agence Tendance Floue. L’ambition de ce petit livre imprimé selon le procédé risographique est d’être un objet à la fois fragile et percutant, clandestin…

Le projet photographique Azimut, une expérience d’éveil (2)

J’ai présenté récemment – le 30 août 2017 – l’enthousiasmant projet du collectif Tendance floue, Azimut (L’offrande des hommes, des lieux et des non-lieux) polyptique psychogéographique, work in progress éditorial qui comprendra à terme six volumes concernant une trentaine de photographes. Patrick Tourneboeuf était de la seconde marche. Je lui ai demandé de légender simplement, sensiblement,…

L’offrande des hommes, des lieux et des non-lieux, Azimut, un projet du collectif Tendance floue (1)

Azimut est un mot d’origine arabe, passé au XIIIème siècle par l’Espagne, et signifiant chemin. Azimut, c’est aussi un formidable projet porté par le collectif photographique Tendance floue. « En étape, et en se passant le relai, les photographes de Tendance floue et leurs invités pérégrinent à travers le territoire français. L’itinéraire de chacun est libre. »…

Je suis une force du Passé – Pasolini chantier (2)

Issue de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, la revue semestrielle Initiales est véritablement enthousiasmante, tant dans son contenu que dans sa forme : textes denses et hétérogènes, iconographie variée, mise en page de grande qualité. Son dernier numéro (n°7) intitulé sobrement P P P (on se souvient d’un M D,  Marguerite Duras, qui fit…

Sète est une cosa mentale, quatre regards photographiques sur une ville en état de guerre

On peut envisager la ville de Sète, dans l’œil des photographes professionnels qui la contemplent, comme une matrice, de leurs fantasmes, de leurs étonnements, de leurs désorientations, de leurs turbulences et mondes intérieurs, une ville-question interrogeant, et déplaçant peut-être, leur propre pratique. Depuis que l’association CéTàVOIR a décidé d’inviter chaque année un auteur-photographe de renom…