Quando la casa brucia, par Giorgio Agamben, philosophe

L’incendie de la Chambre des Lords à Londres, 1835, Turner « Il peut arriver que la vie disparaisse sur Terre, que plus aucune mémoire ne demeure de ce qui a été fait, ni du bien, ni du mal. Mais toi, continue comme avant ; il est trop tard pour changer, il n’y a plus de temps. » Premier…

Chine, empire du néant, par François Daireaux, photographe

©François Daireaux Ayant réussi l’exploit d’être une dictature de communisme de marché sauvage, la Chine est une avaleuse de contrastes. Un pays beau et monstrueux, ne cessant de construire, d’abattre, de remanier, d’édifier sur fond de néant. Est-ce ainsi que les hommes vivent, bâtissent, se rassemblent ? Est-ce ainsi que l’esprit humain s’incarne ? Est-ce ainsi que…

L’art au temps de Fukushima, par Michaël Ferrier, écrivain

© Arai Takashi Dans l’œil du désastre, Créer avec Fukushima (Editions Thierry Marchaisse), livre collectif dirigé par Michaël Ferrier, est un ouvrage important, seul de ce type en Occident, réunissant des artistes de plusieurs disciplines – arts plastiques, images fixes/mobiles, théâtre – traitant de l’ensemble des événements ayant eu lieu à Fukushima le 11 mars…

Lettre à Samuel Beckett, par Yannick Haenel, écrivain

J’ai reçu de Yannick Haenel copie d’une lettre écrite pendant le confinement pour Samuel Beckett, texte lu un soir pour la radio-télévision belge. Il est inédit en français. Je vous le transmets, sans commentaire, comme on se passe le feu en silence, alors que gagnent les ténèbres. « Montreuil, le 1er mai 2020 Cher Samuel Beckett,…

Livres de désolation, par Gérard Berréby, poète, éditeur, plasticien

Poète et responsable des éditions Allia, Gérard Berréby est aussi un plasticien, dont les œuvres circulent de plus en plus, à Marseille, en Belgique, en Italie. Son dernier projet, Libri Feriti, s’inscrivant à Venise dans une exposition collective intitulée Looking for Utopia, questionne, à partir de livres blessés, déchirés, brûlés, la place des œuvres littéraires…

L’art contre les algorithmes, par Laina Hadengue, femme peinture

Peintre autodidacte, Laina Hadengue a su plier totalement sa vie aux exigences de son art. Les personnages qu’elle peint sont en pleine introspection, à la fois sereins et happés par quelques inquiétudes secrètes. Contre la course-poursuite des images s’entre-dévorant à l’ère de la grande numérisation de nos existences, Laina Hadengue peint du temps suspendu, obligeant…

I don’t want to disappear, par Shyue Woon, photographe

Dark Cities, du photographe et architecte singapourien Shyue Woon, est un objet de haute beauté, sophistiqué, noir et lumineux telle une nuit interminable trouée d’apparitions. Cet objet astral se présente sous la forme de trois volumes, ou modules, ou capsules, réunis sous boitier cartonné. Il s’agit donc d’une trilogie, initiée en 2014, prenant pour sujets…

Der Bau, Le Terrier, par Franz Kafka

Le terrier est vivant, il parle, c’est un personnage. La terre bruit de paroles, de bavardages, d’obsessions. Le silence est partout, il est pourtant rare. Une bête a construit son terrier, elle en est fière. C’est un labyrinthe très organisé, une forteresse, car les ennemis rôdent. Il faut calculer, envisager toutes les hypothèses, une catastrophe…

Kenneth White, un diable d’Ecossais cosmographe (1)

Ecossais installé en France depuis plusieurs décennies, Kenneth White est un diable d’homme à l’esprit encyclopédique, adepte d’un gai savoir plongeant ses racines dans le vaste espace caucasien et plus généralement dans l’ensemble des mondes premiers. Sa pensée est uniciste, archipellique, deleuzienne, glissantienne, ou plus simplement poétique s’il s’agit de dépasser par là les fausses…

L’espoir est un risque que nous devons courir, par Robert Adams, photographe

La petite fille de la couverture du livre Our livres and our children, de Robert Adams (édition Steidl, exposition éponyme en cours à la Fondation Henri Cartier-Bresson) porte une robe blanche à collerette, des chaussures noires vernissées et tient d’un air grave un gobelet Pepsi. Elle apparaît dans l’ombre d’un adulte que nous ne voyons…