L’œil et l’abîme, par Jacques Vilet, photographe

On pourrait tomber de cette forêt bordant la mer, se croire Icare et chuter. Pourtant, nous nous tenons encore debout dans l’être, et nous abordons les précipices sans ciller. Il y a ici beaucoup de démesure dans les paysages, du sublime, le commencement de la terreur, mais il y a aussi la raison, le sens…

La Sardaigne de Guido Guidi, photographe

Publié par MACK (Londres) avec le concours, en Sardaigne, du MAN Museum (Nuoro) et de l’Institut Supérieur Régional d’Ethnographie, In Sardegna est une œuvre de vaste ampleur de Guido Guidi, fruit d’un double voyage dans l’île italienne ayant eu lieu en 1974 et 2011. Se présentant dans un beau coffret cartonné gris contenant trois volumes…

L’élégance d’une mère aimant le rouge, par Colette Pourroy, photographe

Après Au clair de son ombre (série Père, 2013), Sur les rives de soi (série Couple, 2014) et Eve Réincarnée (série Sœur, 2017), Colette Pourroy poursuit avec Rouge était sa couleur (André Frère Editions) son travail sur la mémoire familiale et les interactions intimes. Son dernier volume est un hommage à sa mère en vingt-neuf…

Douceurs des Cythères, par Thierry Valencin, photographe

La maquette bien sage des livres de Thierry Valencin cache pourtant de fulgurantes beautés, des trésors de visions outrepassant le strict carcan réaliste. Adepte du noir & blanc argentique, le photographe arlésien aborde le monde avec beaucoup de tendresse, de sensualité, d’érotisme. Ses portraits souvent flous de femmes souvent nues ou jouant avec leurs vêtements…

Marronnages, un monde en noir et blanc, par Bernard Gomez, photographe

  Lorsqu’on découvre le Code noir, texte juridique rédigé en 1742 définissant le statut des esclaves noirs des colonies françaises, le dégoût vient immédiatement. « Article 38 : L’esclave fugitif qui aura été en fuit pendant un mois, à compter du jour que son maître l’aura dénoncé en justice, aura les oreilles coupées et sera…

Frenchtown, ville ouverte, par Jean-Christophe Béchet, photographe

Invité par le festival « L’œil Urbain », Jean-Christophe Béchet a produit un livre de grande beauté, très américain dans son approche de l’espace et des couleurs, sur l’identité poétique de Corbeil-Essonnes. Frenchtown est ainsi un livre – et une exposition éponyme – d’atmosphère proche du polar, mais aussi des territoires urbains tels qu’apparaissant dans…

Voyager aux lisières de l’inconscient, par Elde Gelos, photographe

Berma est un livre d’Elde Gelos, pseudonyme de Miguel Angel Felipe Fidalgo, photographe d’origine espagnole vivant au Chili depuis 1996, et fondateur de la maison d’édition La Visita. Cet ouvrage est le fruit de vingt ans de routes, de chemins de traverses, d’errances. Ses images sont en noir & blanc & nuances de gris, soit…

Les instants décisifs de Djan Seylan, photographe

Né en 1938 à Genève, Djan Seylan a hérité de son père, chirurgien turc (sa mère est suisse-allemande), d’un œil d’une redoutable précision. Connu dans le petit milieu des amateurs de livres de photographie comme un grand collectionneur, Djan Seylan est aussi photographe, montrant aujourd’hui dans On My Own (Filigranes Editions) un corpus d’images issues…

A Paradise in my room, par Saul Leiter, photographe

Chers amis morts trop tôt, cher enfant, cher grand-père, dépêchez-vous de ressusciter, un livre vient de paraître qui est un petit paradis, In my Room, de Saul Leiter. Pendant plus de vingt ans, l’artiste américain a photographié dans ses studios new-yorkais de l’East et du West Village ses compagnes, ses amantes, ses amies. Ces femmes…

La Pologne, pays de l’impossible, par Bogdan Konopka, photographe

La Pologne, qui disparut plusieurs fois des cartes de géographie, existe-t-elle ? Rien n’est moins sûr. Il nous faut la danse des spectres et le souffle épique d’un Kantor, l’ironie métaphysique d’un Gombrowicz pour croire un peu en la substance d’un pays brouillant régulièrement la frontière entre réalité et fiction. Un conte polonais de Bogdan Konopka…

KS, pleinement vivants, par les photographes Manu Jougla, Gil Barez, Andy Tierce, Mathieu Van Assche et Simon Vansteenwinckel

Dans Les Soliloques du Pauvre (1897), Gabriel Randon de St-Armand, alias Jehan-Rictus, imagine les paroles d’un clochard anarchiste. C’est sous la protection de cet auteur au verbe brut et poétique que le photographe Manu Jougla place son ouvrage, K, consacré au beau chamboultou du carnaval des Gueux de Montpellier, dans une édition très arty (Le Mulet…