Holy Men, ici commence la sainteté, par Mario Testino, photographe

©Mario Testino « Eventualy met Gautama a holy man in simple clothes. » Photographe de mode de renommée mondiale né en 1954 à Lima dans une famille irlando-italienne, mais ayant notamment grandi au Brésil, Mario Testino, installé désormais à Londres, souhaitait être prêtre lorsqu’il était enfant. Non par goût strict de la morale et des sermons, mais…

Visages du sublime et de la solitude, par Todd Hido, photographie

« Je photographie comme un documentariste, mais je fais mes tirages comme un peintre. » (Todd Hido) Il fait gris, froid, pluvieux, un temps à se pendre, et le discours ambiant est nauséabond, mais, heureusement, Todd Hido est là, ou du moins ses livres, ou alors Intimate Distance, toujours disponible chez Textuel, ouvrage publié en 2016, première…

Truman Capote, New York, 1947, par Irving Penn, photographe

Truman Capote, New York, 1948, série Corner Portraits, 1947-1948, Irving Penn « Jusqu’à ce moment il n’avait pas mesuré sa solitude. A présent qu’il en avait pris conscience, il se sentait vivant. Il n’avait pas désiré se sentir vivant. Être vivant c’était se souvenir des rivières brunes où courent les poissons et du soleil sur des…

Ardèche, la concorde, par Yamamoto Masao, photographe

Je n’arrive plus à écrire, ou très peu, ou mal. La situation générale désole mon écriture, les maléfices sont partout. Mais c’est aussi très certainement une chance de radicalisation, une exhortation à la défense absolue des gestes libres, de la beauté, loin de toute moraline. Je n’écris pas, mais il y a Yamamoto Masao, et…

Un chant d’amour, par Marion Poussier, photographe

A l’occasion de son exposition personnelle à l’Hôtel Fonfreyde – Centre photographique de Clermont-Ferrand (30 juin au 19 septembre 2021), j’ai écrit pour Marion Poussier le texte que je reproduis ici : ‘Un chant d’amour Déchirure, absurde, ressentiment, échec, nihilisme, ces mots ne font pas partie du vocabulaire de Marion Poussier, dont toute l’œuvre est…

Manet, dans l’étendue du Temps, par Marc Pautrel, écrivain

Marc Pautrel est un portraitiste de grand talent. Après ceux du cinéaste Ozu (2015), de Blaise Pascal (2016) et de Jean-Siméon Chardin (2017), voici le portrait de Manet par-delà la mort, par-delà les massacres du 4 décembre 1851 et le fleuve de sang de la Commune de Paris. La société est assassine, qui connaît les…

Continuer le visage, par Frédéric Pajak, dessinateur, écrivain, éditeur

© Anne Gorouben – 2020 « Si c’était moi qui toujours devais rester jeune, et si cette peinture pouvait vieillir !… Pour cela, pour cela je donnerais tout !… Il n’est rien dans le monde que je ne donnerais… Mon âme, même ! » (Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray, Albert Savine, 1895) Quel bonheur de commencer la journée…

Memento mori (une mélancolie interminable), par René Tanguy, photographe

© René Tanguy Que faisons-nous de nos morts ? Que faisons-nous des vivants ? Que faisons-nous de notre traversée du temps ? Que faisons-nous de notre incarnation ? Arrive un moment où le photographe ayant déjà beaucoup travaillé se penche sur ses archives, et découvre une nécropole. Il était l’ami, le passant, le journaliste, l’artiste, le voici désormais responsable…

Au nom du père, par Yan Pei-Ming, peintre

L’homme le plus perspicace, père de l’artiste,1996, huile sur toile, 200 x 235 cm – Collectionparticulière, Belgique / Photographie : André Morin © Yan Pei-Ming, ADAGP, Paris, 2021 « Quarante ans de travail, ce n’est pas rien, mais je me considère comme un artiste en milieu de carrière. » Yan Pei-Ming, né en 1960, est de ces…

Le prix de la liberté, par Ronny Ronning, photographe

© Ronny Ronning Dans l’imaginaire norvégien, Soria Moria est le lieu d’un palais intérieur. Pour le découvrir, il ne faut pas craindre les chemins de solitude, ni d’endurer une longue errance. Le photographe Ronny Ronning a donné à son ouvrage évoquant le destin d’immigrés venus trouver refuge dans le nord de l’Europe ce titre d’un…

Esprit, es-tu là ? De la mort dans les photographies de Nan Goldin et Julia Margaret Cameron, par Marwan T. Assaf, chercheur

© Nan Goldin La photographie est-elle l’art funéraire de la modernité ? Que reste-t-il de la présence du disparu dans le rectangle de papier le représentant ? Que devient son aura ? © Victoria & Albert Museum (London) Marwan T. Assaf, collectionneur, chercheur en art et commissaire d’exposition, pose la question en étudiant conjointement, pour un très beau…