Hauteurs de Goethe, écrivain

« Rien d’étonnant à ce que nous nous complaisions tous plus ou moins dans la médiocrité car elle nous laisse en repos, nous donnant le sentiment confortable de traiter avec des semblables. » Œuvre d’une vie, les Maximes et réflexions de Goethe, écrites çà et là sur des bouts de papiers, des brouillons, des feuilles volantes, des…

En mémoire de Wilde, par André Gide, écrivain

« Je n’étais plus le capitaine de mon âme et je ne le savais pas. » (Oscar Wilde, La Ballade de la geôle de Reading) Le lien d’amitié entre André Gide (1869-1951) et Oscar Wilde (1854-1900) fut assez ambigu, à la fois admiratif et très critique. Gide appréciait chez le sulfureux irlandais au français quasi parfait l’éblouissante…

Les trompettes d’alarme du néant, par Franz Kafka, écrivain

« Le vrai chemin passe par-dessus une corde qui n’est pas tendue en hauteur, mais presque au ras du sol. Elle semble plus faite pour faire trébucher que pour être franchie. » Ainsi commence le recueil de pensées de Franz Kafka, publié dans une traduction nouvelle de Bernard Pautrat chez Rivages poche sous le titre Réflexions sur…

Diogène, gare aux poulpes !

« Si je n’avais pas été Alexandre, j’aurais voulu être Diogène ! » (Alexandre le Macédonien) En lisant la Vie de Diogène par Diogène Laërce (180-240 ap J.-C.), tiré de son opus magnum Vies et doctrines des philosophes illustres (livre VI, chapitre 2), il m’est apparu comme évident qu’il y avait un lien direct entre le Corinthien ayant…

Denis Diderot, hardi mélangeur

« Pourquoi ne pas l’avoir gardée ? Elle était faite à moi ; j’étais faite à elle. Elle moulait tous les plus de mon corps sans le gêner. J’étai pittoresque et beau. L’autre, raide, empesée, me mannequine. » (Denis Diderot, Regrets sur ma vieille robe de chambre, 1769) J’aime imaginer Diderot en Jean de La Fontaine, dont le philosophe…

Une morale pour temps précaires, par Judith Butler, philosophe

Comment mener une vie bonne dans une vie mauvaise ? Cette question traditionnelle de la philosophie morale a fait l’objet d’une remarquable méditation de Judith Butler à l’occasion de la réception du prix Adorno en 2012, l’auteure américaine, professeure à l’université Berkeley, posant dans son discours, de façon très politique, le préalable des questions de…