Vivre ne suffit pas, par Roland Sénéca, peintre et graveur

© Roland Sénéca Après Dessins d’à côté, Morceaux pour faire un corps, Ontologie du jouir et Créatures, Roland Sénéca poursuit avec L’avancée aveugle sa collaboration avec les éditions Fata Morgana. Ce pourrait être un titre virgilien, ou d’un auteur antique composant une catabase, mais d’une descente aux royaumes souterrains moins effrayante que burlesque, facétieuse, drôle,…

Avec Albert Palma, par Jean-Luc Nancy, philosophe

© Albert Palma J’ai correspondu il y a quelques années avec Albert Palma, dont l’œuvre, le parcours et la confiance m’avaient impressionné. Ayant vu son nom au catalogue des éditions Manucius, le philosophe Jean-Luc Nancy lui ayant consacré un texte publié en 2015 – Quand tout arrive de nulle part -, j’ai souhaité le saluer…

Tempus fugit, tempus jouit, ou l’œuvre carnavalesque de Roland Sénéca

On n’attrape pas l’Indien Sénéca, graveur pariétal de son état, comme on attrape des mustangs dans un film de John Huston. Parce que ce diable d’homme fuit de partout, et ne cesse d’échapper à toute tentative de réduction. Vous l’avez compris, la servitude volontaire n’est pas pour lui.   Homme fontaine, comme il y a…

La peau de l’ours de l’Indien Seneca

Né à Brooklyn (New York) en 1931, Jerome Rothenberg est l’un des plus importants poètes nord-américains actuellement en activité. Fruit d’un séjour de deux ans dans la réserve indienne des Senecas, Journal seneca est un mythant, c’est-à-dire un poème/chant où la page est à l’écoute de l’immémorial, espace singulier où le chant rencontre le conte…