Le lyrisme comme brûlure, par Elena Schwarz, poétesse pétersbourgeoise, et sa traductrice, Hélène Henry

Après l’œuvre de Viktor Krivouline, les éditions brestoises Les Hauts-Fonds nous offrent la chance de découvrir la poésie d’Elena Schwarz (1948-2010), figure pétersbourgeoise majeure d’un groupe informel appelé les « poètes du souterrain ». Cherchant à mieux connaître cette poétesse ardente et étrange, ainsi que le contexte dans lequel son nom avait pris part, j’ai…

Continuer de commencer, par Alain Françon, metteur en scène

« Si on ne mentait pas à l’enfant, écrit l’Anglais Edward Bond, il deviendrait fou, mais en même temps il sait que ce qu’on lui raconte n’est pas la réalité. » Est associée au nom du metteur en scène Alain Françon une qualité de lecture exceptionnelle. Pas d’effets, pas d’épate, pas d’outrance, pas de torsions…

Dominique Fourcade, quarante ans d’entretiens sur la poésie

  « Ce qui donne sens à ma vie c’est l’expérience de la langue comme corps. Et, à partir de cette expérience, d’avoir compris que la langue est le corps qui fonde le réel – peut-être même est-elle le corps du réel. Dès lors un point de non-retour est franchi : certitude que l’on n’accède…

La sapience du peintre Damien Cabanes

La révolution a été faite par des voluptueux. Cette phrase prêtée à Charles Baudelaire est essentielle pour comprendre ce qui se joue dans l’œuvre de Damien Cabanes, soit plusieurs siècles de sensibilité française dans la continuation du 18e siècle à travers les âges. La peinture de Damien Cabanes est sensualiste, vitaliste, de raison. Ne craignant…

Les Métamorphoses d’Ovide, dix ans de traduction, par Marie Cosnay

La nouvelle traduction intégrale des Métamorphoses d’Ovide par la romancière Marie  Cosnay était attendue depuis longtemps, tant sont rares les occasions de lire à neuf les plus beaux classiques. Sans forçage herméneutique, ou souhait de traduire de manière fantaisiste pour le moderniser (ah, l’horreur de ce mot !) le grand écrivain latin, l’auteur d’Aquero (éditions…

Yvonne Baby, l’écriture contemporelle

Les digues s’effondrent, la bêtise est une force motrice, aux Etats-Unis, en Russie, en Europe, les raisons de désespérer sont innombrables, et pourtant un petit livre à la couverture douce comme une caresse de l’âme vous redonne une force que vous ne vous soupçonniez pas. Ayant grandi dans une famille de valeureux insoumis – mère…